Homeis
Popular searches
Avocats
Babysitters
Psychologues
Fitness
Les courses
Éducation
Corona
Docteurs de famille
Santé
Bonjour, ce guide a été publié sur homeis, une communauté pour les Français aux États Unis

Téléchargez homeis et rejoignez la communauté

Léopold
New York Area
7 months ago
Travailler à temps partiel quand on est étudiant aux Etats-Unis

Travailler à temps partiel quand on est étudiant aux Etats-Unis

En tant qu’étudiant vivant aux Etats-Unis, trouver un part-time job relève souvent du chemin de croix. Mais passé les problèmes de visa et autres écueils réglementaires, le jeu en vaut souvent la chandelle : au-delà de la rémunération, qui allègera le fardeau des frais de scolarité, l’expérience est souvent enrichissante et valorisante sur un CV. Il faut donc être conscient que travailler aux Etats-Unis n’est pas chose aisée, mais qu’avec de l’huile de coude, tout est possible :


1) Obtenir votre visa de travail

A moins que vous ne soyez citoyen américain ou détenteur de la green card, un étudiant aux Etats-Unis doit avoir un visa F-1 ou J-1. Ce visa n’est en aucun cas un permis de travail, il prévoit cependant plusieurs extensions vous permettant de travailler. Voici les différents cas de figure à votre disposition :


∙ L’option la plus facile est de travailler sur le campus de votre université. En effet, le visa F-1 (mais aussi J-1) permet de travailler sur un campus universitaire sans autorisation supplémentaire, et dans la mesure de 20h par semaine pendant la période de cours. Vous n’avez donc pas besoin de permission spéciale, et vos heures de travail ne seront pas déduites de votre OPT ou des autres extensions. Aussi, vous pourrez travailler légalement pour la bibliothèque de votre fac, ou pour sa salle de sport. Cependant, il faut noter que ces emplois sont souvent trustés par les étudiants américains, dans le cadre du programme work-study, duquel vous êtes exclu en tant qu’étudiant étranger.


∙ Ainsi, l’option la plus courante est de faire une demande de permis de travail dans le cadre de votre visa étudiant : appelés F-1 Optional Practical Training (OPT), F-1 Curricular Practical Training (CPT), ou J-1 Academic Training ces permis vous permettent de travailler à côté de vos études. Si la durée et les conditions d’éligibilité de ces visas varient, il faut noter que ce sont tous des permis à durée limitée, qui vous permettront de travailler durant vos études ou après la graduation. 


Le Pre-completion OPT :

L’OPT, permis le plus courant pour les étudiants, est représentatif de ce système. Limité à une durée de 12 mois à temps plein ou 24 mois à temps partiel (sauf pour les étudiants suivant une major en maths, engineering, science et technology qui peuvent demander une extension de 17 mois), il permet de travailler dans le champ de votre major. Concernant les conditions d’éligibilité, vous devrez être en possession d’un visa F-1 et vous devrez avoir fait au moins un an d’étude dans votre université. Vous devrez ensuite demander à votre université d’émettre un nouveau I-20 à votre nom, dans lequel elle vous recommande auprès du service des douanes américaines. Il vous faudra ensuite envoyer ce document, accompagné des forms G-1145 et I-765 et d’une série de photocopies à l’USCIS, le service des douanes américaines. Vous devrez également payer 410$ de frais de procédure et attendre 3 mois minimum. A noter que vous n’avez pas besoin d’une offre d’emploi pour faire la demande d’OPT.

N.B : pour plus d’informations sur les conditions d’éligibilité des différents permis de travail, consultez le service de votre faculté dédié aux étudiants internationaux. Pour une version complète et spécifique à l’Etat de New York, vous pouvez consulter le site de Columbia University à ce sujet : https://isso.columbia.edu/content/employment


∙ Enfin, vous pouvez également travailler bénévolement, pour une ONG ou une entreprise. Dans ce cas, vous n’avez généralement pas besoin de permis de travail particulier.


2) Trouver un travail

Après le long processus d’obtention de votre permis de travail, trouver une offre d’emploi étudiant ne devrait pas être un frein majeur. Utilisez Homeis, votre réseau et vos amis pour vous tenir au courant. Les offres dépendront évidemment de votre lieu d’études, mais n’oubliez pas de consulter le site du consulat français et la chambre de commerce franco-américaine qui pourront vous aider dans votre démarche. Enfin, ayez confiance en vous et n’hésitez pas à donner votre CV là où vous le souhaitez. Maîtriser une seconde langue et venir d’un pays étranger est souvent un plus aux Etats-Unis !


3) La rémunération

Concernant les conditions de travail, le système américain diffère du français sur de nombreux points. Il est fréquent que les entreprises ne proposent pas de contrat de travail écrit mais oral et votre rémunération varie en fonction de l’Etat dans lequel vous travaillez. En effet, certains Etats ont mis en place un salaire minimum (de 15$ à New York pour les entreprises de plus de 15 salariés), mais le niveau de taxation déterminera aussi votre revenu net. Renseignez vous sur ce point, car il faudra que la rémunération soit suffisamment intéressante pour compenser les frais de procédures de la demande de permis de travail.


Pour aller plus loin :

∙ Le site de l’Etudiant : https://www.letudiant.fr/jobsstages/nos-conseils/emploi-comment-travailler-aux-etats-unis-11630.html

∙ Le site de Columbia University pour comprendre les différents permis de travail et les conditions d’éligibilité : https://isso.columbia.edu/content/employment

∙ Le site de Fulbright, la Commission franco-américaine résume en français les différences entre ces permis de travail : https://fulbright-france.org/fr/etudier-usa/autres-sejours/stages-jobs-ete

∙ Le site de la Chambre de commerce franco-américaine : https://www.faccnyc.org/

∙ Le site Frenchdistrict propose également un annuaire des entreprises françaises aux Etats-Unis. Si vous souhaitez travailler dans un environnement français, il peut s’agir d’une bonne piste : https://frenchdistrict.com/

8Enregistré
Commenter
Partager
1125