Homeis
Recherches populaires
Avocats
Babysitters
Psychologues
Fitness
Les courses
Éducation
Corona
Docteurs de famille
Santé & bien-être
Les élections présidentielles américaines

Les élections présidentielles américaines

Tous les quatre ans, nos amis américains élisent leur nouveau Président (et peut-être un jour leur nouvelle présidente). Ces élections présidentielles, si médiatisées dans le monde entier, sont l’aboutissement d’un long processus électoral qui dure près de deux ans. A son terme, le « leader du monde libre » comme aiment à le dire les médias américains, est investi à Washington devant des dizaines de milliers de personnes.

Dans ce guide, on vous présente cette épopée électorale, pour que vous soyez incollable sur les élections américains. C’est parti !


Une élection … qui dure près de deux ans

Avant l’investiture, l’élection américaine passe par toutes les étapes suivantes.

·     Printemps de l’année précédant l’élection – les candidats annoncent leur intention de se présenter

·     De l’été de l’année précédant l’élection au printemps de l’année électorale – les partis se réunissent en primaires et caucuses pour élaborer leur ligne politique et se fédérer autour des candidats

·     De juillet à septembre – les partis organisent des conventions nationales pour désigner leur candidat

·     De septembre à octobre – les candidats participent à une série de débats présidentiels

·     Début Novembre – les Américains votent pour le parti qu’ils supportent, c’est Election Day

·     Décembre – Les grands électeurs désignés par les votes des Américains votent pour le Président

·     Début janvier – Le Congrès conte les votes

·     20 janvier – Inauguration Day, le président est investi


Les règles importantes

Pour devenir président des Etats-Unis, vous devez répondre aux critères suivants :

-      Etre citoyen américain né aux Etats-Unis

-      Avoir au moins 35 ans

-      Etre résident américain depuis au moins 14 ans

Toute personne concernée par ces trois critères peut se présenter à la présidence. Une fois que le candidat a levé ou dépensé plus de 5000$ pour sa campagne, il doit s’inscrire auprès de la Federal Election Commission. Et c’est tout ! Il faudra juste lever des millions de dollars et se faire investir par un parti. Une formalité n’est ce pas ?


En détail, les étapes électorales

1.    Les primaires et les caucuses

C’est le point de départ de la campagne. Elle permet aux partis de se regrouper à une échelle locale (l’Etat, le comté, le district) et de choisir des représentants locaux pour la convention nationale, qui décidera du candidat du parti pour l’élection présidentielle. Les caucus sont des réunions privées tenues par le parti, dans lequel les différents candidats s’affrontent et tentent de convaincre les électeurs locaux. A l’issue de ce caucus, le vote des électeurs détermine le nombre de délégués que chaque candidat aura lors de la convention nationale. A noter que certains délégués (les superdelegates) sont envoyés à la convention nationale sans prêter allégeance à un candidat particulier, ils représentent l’échelle locale car ils sont respectés et indépendamment de leur orientation politique.


2.    La convention nationale

Le parti démocrate et le parti républicain organisent chacun leur convention nationale, lors desquelles les délégués choisissent le candidat du parti pour l’élection présidentielle. En théorie, la convention ne fait que confirmer la décision des caucus et primaires qui ont été tenues à l’échelon locale. Mais si la décision est incertaine, les délégués votent vraiment pour le duo président + vice-président qu’ils désirent.

 

3.    La campagne officielle

Quand chaque parti a son candidat officiel, la campagne commence vraiment. Comme en France il s’agit de convaincre les électeurs. Mais l’élection se tient au niveau de l’Etat, et la plupart des Etats sont historiquement rouge (Républicains) ou bleu (Démocrate). Seuls quelques Etats sont considérés comme « indécis » : ce sont les swing states, dans lesquels chaque parti dépense des efforts considérables pour remporter le vote des électeurs.

Ces swing states sont : l’Arizona, la Floride, l’Ohio, le Maine, le Michigan, le Minnesota, le Nebraska, le New Hampshire, la Caroline du nord, la Pennsylvanie et le Wisconsin.


4.    Le Collège électoral

Si vous avez bien suivi, vous aurez compris que les Américains ne votent pas directement pour leur Président. Le jour de l’élection, ils votent pour un parti et le résultat des votes détermine la constitution du collège électoral.

Car chaque Etat se voit attribuer un nombre de grands électeurs, qui correspond au nombre de congressemen et senators que cet Etat a. Chaque Etat a deux sénateurs, et le nombre de congressmen est basé sur la population : plus un Etat est peuplé, plus il aura de congressmen. Si un Etat a voté en majorité pour les Républicains, tous les grands électeurs de cet Etat seront donc républicains (c’est la règle du winner takes all).

Les 538 grands électeurs qui sont désignés à l’issue d’Election Day vont ensuite voter pour le président que leur parti souhaite voir élu.


5.    Le comptage des voix

Le collège électoral vote en décembre, et il faut un mois pour compter les votes. Puis le 20 janvier arrive, et les nouveaux présidents et vice-président des Etats-Unis sont officiellement investi, et prête serment sur la Bible à Washington.

10 Enregistré
1 Commentaire
Paulo
Mercii beaucoup jai appri beaucoup
J'aime
 Répondre