Homeis
Recherches populaires
Avocats
Babysitters
Psychologues
Fitness
Les courses
Éducation
Corona
Docteurs de famille
Santé & bien-être
Le guide de l’étudiant français aux Etats-Unis : l’adaptation culturelle

Le guide de l’étudiant français aux Etats-Unis : l’adaptation culturelle

Les universités américaines accueillent plus d’un million d’étudiants étrangers, dont près de 10 000 Français qui viennent y apprendre l’anglais et poursuivre une expérience académique singulière à bien des égards. Mais si le nombre d’étudiants français augmente chaque année, c’est parce que les profils se diversifient : de plus en plus de lycéens postulent désormais aux community colleges (2 ans) ou aux colleges (4 ans) américains, qui ont l’avantage d’être gratuits et ouverts à tous.


En plus des doctorants, des étudiants en double diplôme et des ingénieurs (qui viennent faire un master of sciences), de jeunes étudiants viennent donc fournir les rangs de notre communauté d’étudiants aux Etats-Unis. Ainsi pour un Français, étudier aux Etats-Unis n’est plus limité aux prestigieuses universités de l’Ivy League mais bien aux 4 000 établissements de l’éducation supérieure.


Ce guide aborde donc la question de l’adaptation culturelle pour un étudiant. Pour aller plus loin, tu peux consulter le Petit lexique de l'université américaine.




L’orientation


Une fois admis dans ton université américaine, tu devras sûrement participer à une phase d’orientation. Pendant quelques jours ou une semaine, on te fera visiter l’université et on te présentera son fonctionnement. C’est également l’occasion de rencontrer quelques étudiants internationaux. 



Le début des cours


Tu verras que les cours fonctionnent à peu près sur le même principe que la fac française, à la différence près que les Américains ont généralement moins de cours que nous (4-5 par semaine), donc moins d’heures (rarement plus de 20 par semaine). Par contre, ils sont sensés travailler à la maison, et on des “readings” à faire. L’adaptation académique ne représente donc pas un défi en soi, à part pour ceux qui ne se sentent pas familier avec l’anglais. Dans ce cas, il faut prendre son mal en patience et ne pas rechigner devant le travail. Les readings peuvent être longs, mais le temps de lecture diminue aussi vite que le niveau de compréhension augmente. Au bout de 3 mois, on se sent généralement bien plus à l’aise avec l’anglais (à lire et à écrire) qu’au début. 



Les societies


Pour s’intégrer, les societies peuvent être un point d’appui intéressant. Il s’agit de l’équivalent de nos associations françaises, et les facs en comptent toujours plusieurs dizaines. Elles sont généralement listées sur le site de la fac, et se présentent souvent à l’occasion d’un “club fair”. Allez-y pour rencontrer directement les personnes des associations qui vous intéressent, vous pourrez également voir si le feeling passe !



Le logement


Puisque les facs américaines sont généralement situées à l’écart des grandes villes, elles mettent souvent en avant leur logique “campus”. Il y a fort à parier que vous habiterez sur le campus, dans les “dorms”. Habiter dans un dorm est généralement obligatoire pour les étudiants en première (freshman) et deuxième année (sophomore). Dans un dorm, les étudiants partagent souvent leur chambre avec quelqu’un d’autre et se retrouvent dans le lounge et le dining (la cantine). Les groupes d’amis se font donc souvent en fonction du dorm dans lequel vous habitez.



Le sport


On ne te l’apprend pas, le sport est extrêmement valorisé dans les facs américaines. Tu peux donc tenter d’intégrer une équipe de sport en participant aux sélections en début d’année. Il y a différents niveaux d’équipe, et l’équipe première est souvent difficile à atteindre mais jouer dans les autres équipes est encore un bon moyen de se faire des potes.



Les fraternities/sororities


La Greek life d’une école, ce n’est ni plus ni moins que ses fraternités et sororités. Pour entrer dans ces sociétés non mixtes, il faut généralement être coopté et passer un processus de recrutement. Puis si on est pris, on passe notre vie avec nos nouveaux frères et soeurs.



Voiçi en somme les quelques points à connaître pour s’adapter à la fac américaine. Dans tous les cas, il faut y aller à fond et voir dans l’université un moment particulier de ta vie, que tu regretteras très sûrement une fois passé. Surtout, chacun y trace sa voie et il n’y a pas de méthode universelle, mais chacun s’adapte à sa façon et en ressort toujours avec quelque chose en plus. 



Les autres guides homeis :

Le logement étudiant aux Etats-Unis

Comment postuler en master aux Etats-Unis ?

Ecrire une lettre de motivation américaine

Petit lexique de l'université américaine

C
25 Enregistré
1 Commentaire
Jane
Very correct
J'aime
 Répondre