Homeis
Recherches populaires
Avocats
Babysitters
Psychologues
Fitness
Les courses
Éducation
Corona
Docteurs de famille
Santé & bien-être
Comment postuler en master aux Etats-Unis ?

Comment postuler en master aux Etats-Unis ?

Lifestyle
Étudiants

Comme la licence, le master aux Etats-Unis représente une opportunité de carrière intéressante, qu’il serait stupide de ne pas considérer. Outre l’expérience internationale et le perfectionnement de votre anglais, un master américain est une forme d’aboutissement dans un parcours universitaire et est facilement valorisable en France ou aux Etats-Unis. Il l’est d’autant plus que le master est moins courant aux Etats-Unis qu’en France : le coût du bachelor (4 ans) fait que 75% des étudiants ne poursuivent leurs études pas au-delà de la graduation, à la fin du bachelor.

Dans ce guide, on vous présente brièvement ce qu’est le master américain et comment postuler. Prêt ? C’est parti !

 

Le master américain

  • En France, les études supérieures sont organisées autour des trois étages licence-master-doctorat. Il en va différemment aux Etats-Unis, où les étudiants du supérieur suivent pour la plupart un bachelor de 4 ans, au cours duquel ils choisissent une spécialisation (major) et entrent sur la marché du travail après leur graduation. Une minorité, toutefois importante, choisit de poursuivre les études. Mais l’éventail de choix est plus large : master, PHD, MBA sont autant de possibilités concurrentes et un bachelor ne mène pas forcément à un master.
  • La plupart des masters (graduate studies) sont tournés vers la recherche et sont censés déboucher sur un P.H.D, qui correspond grosso modo au doctorat.
  • La durée du master n’est pas nécessairement de 2 ans. Certaines universités proposent des masters en un an, et il suffit généralement de valider un certain nombre de crédits pour obtenir son diplôme. A vous d’obtenir ces crédits de la manière dont vous le souhaitez (il est parfois possible de concentrer tous ses cours sur une seule année).
  • Le processus de candidature et les pré-requis varient fortement d’une université à l’autre. Chacune des 4000 facs américaine a une procédure d’admission spécifique, et il faut donc vous renseigner au cas par cas. Le seul conseil que l’on puisse vous donner est de vous préparer à l’avance : ces procédures sont souvent longues, et plusieurs mois de préparation ne sont jamais de trop.
  • Le coût : Encore une fois, il dépend de l’université. On peut seulement dire que les prix peuvent varier entre 28000 et 55000 dollars pour les universités privées, entre 18000 et 30000 pour les facs publiques. Mais il ne s’agit que d’un ordre d’idée, et les différentes bourses (françaises et américaines) peuvent alléger ce fardeau de manière significative.

 

Pour postuler :

Les procédures d’admission ont toutes en commun :

· Statement of purpose (SOP):

l’équivalent de notre lettre de motivation. Sous la forme d’un essai (généralement 1000 mots) écris en anglais, il faudra vous présenter et motiver votre candidature, lier votre choix d’étude à votre parcours professionnel futur, décliner votre projet de recherche éventuel … Si vous postulez en master, c’est que vous avez certainement déjà écrit des lettres de motivation, donc on ne vous apprend rien. A noter toutefois que les Français insistent souvent sur le côté activités extra-scolaires, sport etc. des universités américaines. Cette dimension existe certes, mais les facs américaines attendent aussi une forte charge de travail. Ne les prenez donc pas pour un club de vacances et motiver sérieusement vos choix académiques.

· Professional resume

= un CV. Attention à respecter le format et le style que la fac vous assigne.

· Des lettres de recommandations

Elles sont généralement écrites par des professeurs ou vos supérieurs professionnels.

· Vos diplômes

· Un test d’anglais valide, sous la forme IELTS ou TOEFL.

Les universités demandent généralement un score minimal, qui conditionne votre admission.

· Les examens GRE/GMAT.

Ce sont les examens classiques des étudiants américains, et certaines universités demandent un score minimal pour entrer en master. En tant qu’étudiant international, vous pouvez parfois les éviter, renseignez vous sur le site de l’université !

 

Bon courage à tous ! Comme toujours, la paperasse c’est pénible et stressant mais ne découragez pas, vous ne serez certainement pas déçus !

 

Consultez les autres guides étudiants de homeis ! 

20 Enregistré
1 Commentaire
Michael Jeantinord
Très interessant, merci!
J'aime
 Répondre
C
christian
j'ai beaucoup aime.
J'aime
 Répondre