Homeis
Recherches populaires
Avocats
Babysitters
Psychologues
Fitness
Les courses
Éducation
Corona
Docteurs de famille
Santé & bien-être
Williamsburg Bridge : le pont rose de New York City

Williamsburg Bridge : le pont rose de New York City

Des trois ponts qui relient Brooklyn à Manhattan, le Williamsburg Bridge est un des moins renommés. Pourtant, son architecture audacieuse et ses couleurs excentriques valent largement le détour (et la traversée!). Zoom sur le pont le plus arty de New York City. Le Williamsburg Bridge fait partie des trois ponts suspendus de la ville de New York qui rejoignent l'arrondissement de Brooklyn à celui de Manhattan. Comme le Brooklyn Bridge et le Manhattan Bridge, il voit le jour il y a plus d'un siècle pour permettre aux Américains de se déplacer d'un bout à l'autre de la ville sans avoir à utiliser de ferry. Mesurant 2227 mètres de long (il est jusqu'en 1926 le pont le plus long du monde), il a permis depuis son ouverture le transport gratuit de millions de personnes. Mais sa construction fastidieuse et ses nombreuses réhabilitations en raison notamment du phénomène de corrosion coûteront la vie à plusieurs ouvriers et expliquent pourquoi le pont est désigné monument historique national du génie civil en 2009. Son architecture exceptionnelle à deux étages révèle finalement un niveau inférieur où se croisent trois lignes de métro et huit couloirs de capacité routière et un niveau supérieur qui accueille une piste cyclable et une passerelle pour piétons. Géant et monumental, le pont de Williamsburg offre à tous ceux qui s'y aventurent un magnifique panorama sur NYC, et surtout un style unique avec ses innombrables graffitis, sa structure métallique en acier similaire à celle de la tour Eiffel et ses tons rose-rouge girly qui tranchent avec son esthétique industrielle.  Il a pour particularité aussi de faire se rejoindre deux quartiers avec une forte identité culturelle : le quartier juif hassidique de Williamsburg (l'inscription yiddish "Oy Vey" "Ô malheur" est d'ailleurs visible sur le panneau de sortie de Brooklyn) et le quartier asiatique de Chinatown dans le sud de Manhattan. Également très riche sur le plan artistique, le pont a failli être renommé au nom du saxophoniste de jazz américain Sonny Rollins après qu'il s'y entraînait presque tous les jours entre 1959 et 1961 pour ne pas déranger ses voisins d'immeuble. Quatre toilettes ou "blocs sanitaires" ont même été construits par le maître d'œuvre espagnol Rafael Guastavino (le même qui a conçu le plafond en voûte du Grand Central Terminal) et sont visibles - mais hors d'usage ! - de part et d'autre du pont. Prometteur, créatif et ambitieux, le Pont de Williamsburg est haut en couleur et ne manquera pas de vous surprendre !
5 Enregistré