Homeis
Recherches populaires
Avocats
Babysitters
Petit-déjeuner
Psychologues
Vie nocturne
Fitness
Excursions d’un jour
Les courses
Déjeuner
Éducation
Corona

Français à Michigan

Rassemble tes deux maisons !

Nationality flags
Où vis-tu maintenant ?
De quel pays viens-tu ?
Pas de Michigan ?
Tout ce dont tu as besoin !
Vous êtes entre de bonnes mains
Coronavirus - Dernières infos 🔉Voir tout

Donald Trump interdit aux travailleurs dans la tech titulaires de visas H-1B de signer des contrats avec le gouvernement fédéral


Le président américain Donald Trump a signé lundi un décret interdisant aux travailleurs de la technologie titulaires de visas H-1B de remplacer des citoyens américains dans les contrats du gouvernement fédéral. L'ordonnance garantira que les agences fédérales accordent la priorité à l'embauche de travailleurs américains et non de personnes titulaires d'un visa H-1B.


«Nous pensons que les emplois doivent d'abord être proposés aux travailleurs américains», a déclaré Trump dans un communiqué. 


L'ordonnance a mandaté toutes les agences fédérales à effectuer un audit interne pour évaluer si elles se conforment à l'exigence de ne nommer que les citoyens et les ressortissants américains au service concurrentiel.


Le ministère du Travail finalisera également un guide pour empêcher les employeurs H-1B de déplacer les travailleurs H-1B vers les sites d’emploi d’autres employeurs pour déplacer des travailleurs américains.


La décision de Trump d'interdire aux travailleurs les visas H-1B intervient après que la Tennessee Valley Authority (TVA), propriété fédérale, ait annoncé qu'elle externaliserait 20% de ses emplois technologiques à des entreprises basées dans des pays étrangers. Environ 200 travailleurs américains devaient perdre leur emploi au cours des cinq prochaines années, a indiqué l'ordonnance.


Les compagnies technologiques françaises Capgemini, Accenture et CGI avait remporté le contrat de Tennessee Valley Authority (TVA), selon le syndicat des salariés de TVA. 


Une analyse Bloomberg des données du ministère du Travail a montré qu'au cours des neuf premiers mois de l'exercice 2019, plus de 2000 titulaires de visa H-1B étaient employés par des agences fédérales.


L'ordonnance a déclaré que l'externalisation d'emplois informatiques impliquant la manipulation d'informations sensibles poserait également un risque national dans le climat actuel de vol de propriété intellectuelle.


«L'externalisation de centaines de travailleurs est particulièrement préjudiciable au milieu d'une pandémie, qui a déjà coûté leur travail à des millions d'Américains», dit-il.


Au cours des derniers mois, l'administration Trump a pris plusieurs mesures pour protéger les emplois américains en suspendant les visas H-1B, L-1 et J-1 jusqu'à la fin de l'année.


Trump, qui fait face à des élections pour son deuxième mandat en novembre, a suspendu en juin les visas H-1B et L-1 qui étaient utilisés par les travailleurs de la technologie jusqu'en décembre, déclarant que cela aiderait à fournir des emplois locaux au milieu de la crise économique due au Covid- 19 pandémie.

What's up in the US?- Mardi 07 juillet


L’administration Trump a officialisé le retrait du pays de l’Organisation Mondiale de la Santé plus d’un mois après l’annonce du président estimant que l’organisation internationale était un outil au service de la Chine. Cette décision suscite l’indignation chez les démocrates alors même que le nombre d’infections enregistre des records et que 130 000 morts sont à déplorer.  


La ville de NY devrait autoriser la réouverture de 3000 crèches dans différents quartiers, suite à l’assouplissement des mesures restrictives. Le maire Bill de Blaso assure que le conseil de santé étudie les meilleurs moyens pour permettre une réouverture sans encombres. Ce dernier envisage la mise en place de mesures barrières comprenant notamment l’accueil de 15 enfants par pièces et le port obligatoire du masque. 


L’application Tiktok ainsi que d’autres réseaux sociaux chinois pourraient être interdits aux Etats-Unis, selon une déclaration de Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine. Ce dernier, dénonce le caractère “intrusif et dangereux” de l’application, déjà accusée de transférer des données privées à des serveurs en Chine. Le gouvernement avait déjà pris des mesures contre Huawei et ZTE qu’ils considéraient comme des menaces pour la sécurité nationale. 


Le président brésilien Jair Bolsonaro a été testé positif à la covid-19. 

Il présentait plusieurs des symptômes de la maladie, dont une température corporelle élevée. Malgré cette confirmation, le président affirme être bien portant et continue d’ailleurs de s’afficher sans masque en public. 

Pour rappel, le Brésil est, loin derrière les Etats-Unis, le pays le plus affecté par la pandémie, comptabilisant 1,6 million de cas de Covid-19 pour 65.487 décès.


Lynchages, meurtres et agressions : une montée des violences contre les communautés noires est observée sur tout le territoire en marge des manifestations contre la mort de George Floyd et des nombreux mouvements dénonçant les violences policières.

Sept États américains voient une augmentation de cas Covid-19 avec Miami qui impose un couvre-feu.



Vendredi, l'Alabama et six autres États américains ont signalé une augmentation du nombre de cas de coronavirus qui bat les records. La Floride, étant le comté le plus peuplé, a imposé un couvre-feu avant le week-end de la fête de l'Indépendance et l'Arkansas se joint aux efforts visant à rendre le port du masque en public obligatoire. usnews.com/news/top-news/articles/202…

Mises à jour coronavirus: les écoles de Chicago commenceront l'année académique à distance


Après que les parents et les enseignants se sont opposés à un modèle hybride, les écoles de Chicago rouvriront uniquement en ligne.

Les élèves des écoles publiques de Chicago, le troisième plus grand district du pays, commenceront l'année scolaire à distance en septembre, laissant New York comme le seul grand système scolaire du pays à essayer d'offrir des cours en personne.


La mairesse Lori Lightfoot de Chicago et le Dr Janice Jackson, directrice générale des écoles publiques de Chicago, ont fait cette annonce mercredi matin, alors que le Chicago Teachers Union était au milieu de préparatifs provisoires pour une grève pour la sécurité scolaire.


«Nous devons être guidés par la science, point final», a déclaré Mme Lightfoot. «Lorsque nous avons annoncé le potentiel d'un modèle hybride il y a quelques semaines, nous pensions très différemment”. Elle a ajouté: "Ce n'était pas une décision facile à prendre."


Le district scolaire avait initialement prévu d'ouvrir en utilisant un modèle hybride, avec des élèves divisés en groupes de 15 enfants chacun et assistant à des cours en personne deux jours par semaine.


Mais de nombreux parents et enseignants se sont opposés à ce plan, arguant qu'il propagerait le coronavirus dans les écoles et les quartiers. À Chicago, plus de 250 nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés chaque jour au cours des derniers jours, un nombre qui n'a cessé d'augmenter ces dernières semaines.


Sur les 25 plus grands districts scolaires du pays, seuls cinq prévoient désormais d’ouvrir l’année scolaire avec une forme quelconque d’apprentissage en personne. Six des sept plus importants seront en ligne.


Article en entier.


Une fois le virus passé ...Voir tout

Quand tout sera fini...

Quand tout sera fini...

Quand tout sera fini...

Quand tout sera fini...

Quand tout sera fini...

Recettes françaises de quarantaineVoir tout

Ma recette de quarantaine 👇

Ma recette de quarantaine 👇

Ma recette de quarantaine 👇

Ma recette de quarantaine 👇

Ma recette de quarantaine 👇