Homeis
Recherches populaires
Avocats
Babysitters
Petit-déjeuner
Psychologues
Fitness
Excursions d’un jour
Les courses
Éducation
Corona
Comment obtenir un VISA de travail en Israël pour un citoyen étranger ?

Comment obtenir un VISA de travail en Israël pour un citoyen étranger ?

Tout d’abord, il est important de savoir qu’un ressortissant étranger à qui on a proposé un travail en Israël doit au préalable obtenir un permis de travail et un visa d’entrée approprié. La loi israélienne accorde généralement un seul type de visa que le travailleurs soit qualifié spécifiquement ou non, le visa B-1

Le processus d’obtention d’un visa B-1 comprend quatre étapes qui sont indépendantes les unes des autres. Les voicis :


  1. Une demande d’obtention de permis de travail pour les travailleurs étrangers, auprès du ministère de l’industrie du commerce et du travail (MOIT)
  2. Une demande de visa d’entrée auprès du  ministère de l’Intérieur (MOI)
  3. La délivrance d’un visa provisoire, auprès du consulat concerné a l’étranger
  4. L’extension du visa après l’arrivée en Israël, permettant plusieurs fois de sortir et de revenir selon les besoins et ce tant que le visa est valable.

A. La première étape: Demande du permis de travail :

L’employeur israélien doit lui-même faire une demande de permis de travail pour celui qu’il veut embaucher.

L’employeur israélien dépose une demande de permis de travail auprès du MOITAL. Une demande de permis de travail doit contenir une description détaillée de l’emploi offert et également fournir des détails complets relatifs à l’employé éventuel, y compris les études, expérience professionnelle, le salaire proposé en Israël, le logement, etc.

A savoir : les délais de traitement des demandes de permis de travail varient actuellement entre 4-8 semaines.

Si la demande est approuvée, le MOITAL, enverra une lettre de recommandation au MOI, suggérant l’obtention du permis en question. Ces lettres de recommandation sont normalement valables pour une période maximale d’un an; l’employeur peut demander le renouvellement annuel de cette recommandation pour un maximum de un an.

B. La deuxième et troisième étape: Le visa et son émission :

A la suite de la délivrance de la lettre de recommandation par le MOITAL, une demande est déposée auprès du ministère de l’intérieur demandant au chargé en poste consulaire à l’étranger de délivrer un visa B-1 au travailleur à l’étranger. Les demandes doivent inclure, entre autres choses, un engagement pris par l’employeur de donner à l’employé une assurance maladie valide couvrant toute la durée couverte par le visa.

Les délais de traitement pour cet avis aujourd’hui sont de 2-4 semaines.

Attention : Si le demandeur est en Israël au moment de l’approbation de permis de travail, il / elle doit quitter Israël pendant au moins 7 jours avant la présentation de la demande d’un visa de travail au Ministère de l’Intérieur. Le demandeur devra rester à l’étranger jusqu’à ce que le visa de travail soit ajouté dans son / son passeport au consulat israélien à l’étranger

NOTE: La période de validité initiale du visa B-1 de travail est limitée à trente jours. Le visa sera généralement délivré pour une seule entrée. Dans certains cas et en fonction de la nationalité de l’individu, des conditions supplémentaires, selon certaines raisons sécuritaires peuvent être exigées afin d’approbation de la demande. Cette procédure varie actuellement entre 2-8 semaines.

En vertu de nouveaux règlements, le permis de travail de visa B-1 doit être obtenue avant l’entrée en Israël.

 

C. La quatrième étape: Prolongation de visa en Israël

Après l’entrée en Israël, une demande d’un nouveau visa B-1 sera faite, cette fois pour une période de validité prolongée, jusqu’à un an et valable pour des entrées multiples ; cette demande est traitée au niveau local par le ministère de l’intérieur. Cette dernière étape devrait être achevée dans les 30 jours à compter de la date d’arrivée en Israël.

Tout départ d’Israël avant qu’un tel visa soit délivrée, annulera le visa provisoire obtenu par le consulat, et il faudra tout refaire du début (et ainsi retourner auprès du consulat a l’étranger).

A NOTER :

Le Ministère de l’Intérieur à le pouvoir de refuser la demande de visa B-1.En cas de refus d’une demande, le Ministre de l’intérieur n’a aucunes obligations d’informer le demandeur des motifs du refus. Et les refus de visa ne sont généralement pas des compétences de tribunaux, sauf dans des circonstances très particulières où l'on peut présumer un abus de pouvoir.

Les motifs les plus courants de refus:

–la possession d’un casier judiciaire en Israël et / ou à l’étranger;

-Quand la précédente résidence a déjà été Israël que ce soit de manière légale ou illégale.

-la réalisation d’une fausse déclaration importante par le demandeur.

Le visa B-1est ainsi individuel et non transférable ; il est accordé pour un an avec possibilité de renouvellement pour une période pouvant aller jusqu’à cinq ans et trois mois au maximum. Une demande de renouvellement du permis de travail doit être déposée par l’employeur au moins 90 jours avant l’expiration du visa B-1, suivant le processus décrit ci-dessus.


Bienvenue dans le monde du travail ! 📝

Toute demande de visa B/1 sera effectuée par la société directement en Israël.Ce visa est délivré à une personne dont le séjour en Israël aura été approuvé pour une période limitée et pour des raisons professionnelles ou de stage. Ce visa est remis à des experts et des artistes, entre autres, et n’est donné qu’avec l’approbation du Ministère de l’Intérieur. Apres réception de l’approbation du Ministère de l’Intérieur, la Mission établira un visa de travail B/1, après avoir questionné le demandeur et avoir obtenu, de sa part, ce qui suit : - Une demande de visa d’entrée en Israël remplie et signée - Un passeport ayant une validité de au moins 2 ans - Un extrait de casier judiciaire récent de moins de 6 mois légalisé par le bureau des apostilles - Un acte de naissance plurilingue légalisé par le bureau des apostilles - Un bilan de sante comprenant les analyses suivantes: tuberculose, hépatite, HIV et un bilan sanguin général. Ces analyses devront être récentes de moins d’un mois et avoir été effectuées dans un laboratoire d’analyses ou hôpital. - L’autorisation figurant sur le lien ci-dessous signée devant l’agent consulaire Finger_print_of_a_foreign_worker.pdf - Deux photos format passeport. D’autres documents pourront être exigés par la mission. Vous serez informés au moment de l’approbation du Ministère de l’Intérieur. La prolongation du dit visa est possible auprès des bureaux administratifs de la population du Ministère de l’Intérieur.
39 Enregistré
3 Commentaires
Salomé
Merci pour ces explications 👍🏼
J'aime
 Répondre
Un j'aime
J
johanna
Merci Homeis pour ce guide ultra complet. C'est simple et efficace, enfin!
J'aime
 Répondre
Un j'aime
Carla
Community manager
J'aime
 Répondre
Un j'aime