Accueil
Troc et Ventes
Immobilier
Emplois
Listes
Guides
Groupes
Evénements

Guides pour les Frenchy à New York

Tout
Famille et Enfants
Santé et Bien-être
Juridique et Finance
Voyage
Lifestyle
Nécessités
Manger et Boire
Autre
Tallman Mountain State Park

Tallman Mountain State Park

Par Joris Denayer

Superbe parc, parfait pour un BBQ estival 😋

Larchmont Living Magazine

Larchmont Living Magazine

Par Karin Charbit

Le magazine Larchmont Living sort tous les mois et publie beaucoup d’info intéressantes sur tout ce qui se passe à Larchmont.

Cette famille Française est photographiée a Manor Beach Park par Petitmoses.com


Choisir son assurance habitation et entreprise

Choisir son assurance habitation et entreprise

Par homeis

ASSURANCE HABITATION

L'assurance habitation, aussi communément appelée assurance de propriétaire (souvent abrégée HOI dans l'industrie immobilière américaine), est un type d'assurance habitation qui couvre une résidence privée. Elle combine diverses protections d'assurance personnelle, qui peuvent inclure les pertes subies par la maison, son contenu, la perte d'usage (frais de vie supplémentaires) ou la perte d'autres biens personnels du propriétaire, ainsi que l'assurance responsabilité civile pour les accidents qui peuvent survenir à la maison ou au fait du propriétaire dans le territoire couvert par l'assurance.

S'agissant d'une assurance multirisque, elle comprend à la fois une assurance de biens et une assurance responsabilité civile, avec une prime indivisible, et tous les risques sont pris en charge par une seule cotisation ("premium"). Ainsi, elle couvre à la fois les dommages sur votre propriété et votre responsabilité en cas de blessures et de dommages matériels causés par vous ou des membres de votre famille à d'autres personnes. Elle peut également inclure les dommages causés par les animaux domestiques. Les limites de couverture sont généralement exprimées en pourcentage de la couverture principale A, qui est la couverture pour le logement principal. Qu'il s'agisse de votre premier appartement, d'une première maison ou d'un condo de retraite, trouvez une assurance qui protège votre propriété - et la plupart de vos autres biens importants.

Lorsque vous comparez les prix et les couvertures offertes par différentes compagnies, il y a cinq choses importantes que vous devez savoir:

- Vous devriez souscrire à suffisamment d'assurance habitation pour couvrir le coût de la reconstruction de votre maison.

- L'assurance de votre propriétaire ne couvrira pas vos meubles et autres appareils électroménagers.

- Disposer d'un bon inventaire de vos possessions est important.

- La couverture des frais de remplacement peut valoir la peine de payer les frais supplémentaires.

- Une police d'assurance habitation ou locataire ne couvre pas tout: tremblement de terre, inondation, etc.

Toute police d'assurance habitation de base couvre habituellement au moins les cinq garanties suivantes:

Couverture habitation -- c'est ce qui protège votre maison. Elle sert de base à toutes les polices d'assurance habitation et protège la structure de votre maison, y compris les planchers, les murs, les appareils électroménagers encastrés et les plafonds, ainsi que les structures connexes. Elle couvre également une variété de risques tels que l'incendie, la grêle, le vol et le vandalisme - et peut vous aider à reconstruire votre maison en cas de perte totale (jusqu'à la limite prévue par votre assurance).

D'autres assurances de biens couvrent les structures de votre propriété qui ne sont pas rattachées à votre maison. Les autres propriétés comprennent un garage indépendant ou une clôture.

Couverture des biens personnels -- c'est ce qui protège les biens à l'intérieur de votre maison comme vos meubles, appareils électroniques, vêtements, etc.

L'assurance responsabilité -- comprend l'assurance dommages corporels, qui couvre les frais si un invité subit une blessure dans votre maison ou ailleurs, et l'assurance dommages matériels, qui intervient si votre propriété est endommagée à la suite d'un accident inclus dans la police. C'est ce qui vous couvre au cas où un visiteur souffre d'une blessure grave et vous poursuit en justice.

Frais de subsistances supplémentaires ("living expenses") - c'est ce qui vous couvre si votre maison est inhabitable et que vous devez vivre ailleurs.

Assurez-vous de savoir, en fonction des polices d'assurance que vous avez choisies, le coût de remplacement de la maison, la couverture maximale (inondation, tremblement de terre, etc.), les rabais, l'effet de votre "credit score" sur vos taux, les franchises d'assurance habitation. Lorsque vous souscrivez une assurance habitation, la chose la plus importante est de vous assurer que vous n'êtes pas sous-assuré. Assurez-vous de calculer la valeur totale de l'ensemble de votre propriété - vous ne pouvez pas choisir ce que vous voulez être couvert. Vous devriez demander un " Comprehensive Loss Underwriting Exchange (CLUE) " pour votre nouvelle maison afin de voir les réclamations que le propriétaire a déposé. Les compagnies d'assurance ont pour but de prévenir les risques. S'ils constatent que la maison a fait l'objet de réclamations multiples en quelques années, vous paierez des taux plus élevés. Un assureur peut même refuser la couverture.

ASSURANCE DE BUREAU

Le type de police d'assurance que vous souscrivez pour votre entreprise/bureau peut varier en fonction de la taille et du type d'entreprise que vous avez, de votre budget d'assurance et des exigences de vos clients quant à la couverture d'assurance que vous devriez avoir.


Assurance responsabilité civile qui vous protège contre les demandes d'indemnisation provenant de personnes extérieures à votre entreprise qui ont subi une blessure ou dont les biens ont été endommagés à cause de votre entreprise.

Assurance responsabilité de l'employeur qui vous protège si un employé est blessé ou tombe malade à cause de son travail.

L'assurance de biens protège l'immeuble et le patrimoine de votre entreprise.

L'assurance professionnelle protège votre entreprise en payant votre indemnité et les frais de justice.

Vous pouvez savoir à quelle assurance souscrire, mais ne pas savoir pour combien. Pour la responsabilité civile et l'indemnisation professionnelle, vous devrez choisir une limite de garantie adaptée à votre entreprise. Pensez au type de travail que vous faites et à ce qui pourrait mal se passer dans le pire des cas - combien cela pourrait coûter, surtout si un différend est porté devant les tribunaux. Souscrivez à un niveau de couverture dont vous êtes certain qu'il couvrira le coût de l'indemnisation que vous aurez à payer. L'assurance responsabilité de l'employeur est exigée par la loi si vous avez des employés.

Assurance expatrié USA

Assurance expatrié USA

Par Agora Expat

Aux États-Unis, les expatriés découvrent très vite que le système de santé est à la fois complexe et excessivement cher. Souscrire une assurance ou s’auto-assurer, telle est la question.

Pourquoi souscrire une assurance santé aux USA ?

Dans le pays où les soins médicaux sont parmi les plus chers au monde, il est essentiel d'être bien couvert.

 

Quels sont les risques en cas de non assurance ?


  • Un hôpital peut refuser de vous soigner
  • Les frais à payer ne seront pas négociés
  • Vous pouvez vous retrouver en difficulté financière


En effet, l’assurance santé aux Etats-Unis relève essentiellement du système privé, sauf dans le cas des systèmes MEDICAID (système de santé sponsorisé ou d’assistante médicale à destination des personnes ayant de faibles revenus et dépend de chaque Etat) et MEDICARE (programme fédéral accessible aux personnes retraitées de 65 ans et plus).

 

Le coût de la santé aux Etats-Unis est sept à dix fois plus élevé qu’en France. Les systèmes de couvertures médicales proposés en France permettent, dans la majorité des cas, de disposer d’une couverture à 100 % avec un ticket modérateur (ou “co-insurance” si on se réfère aux termes américains) très peu élevé.

C’est pourquoi, s’assurer reste primordial car les dépenses engagées peuvent atteindre des sommes exorbitantes.


À quelle assurance expatrié souscrire ?

Avant de souscrire une assurance médicale, voici quelques conseils pour faire le meilleur choix.

 

Les clauses à surveiller dans un contrat d'assurance santé américain

 

- Le niveau du "deductible" (ou franchise) : C’est généralement le montant qui devra être pris en charge par vos soins avant même que l’assurance ne commence à vous rembourser ;

- Les co-payments : Ce sont également des franchises qui s’appliquent davantage pour les visites médicales, les frais de certains laboratoires ou examens médicaux et prescriptions médicales ;

- Le co-insurance, ou « cost sharing » correspond au niveau de remboursement de l’assurance ;

- Le « Maximum Out Of Pocket » : il s’agit du montant maximum qui peut vous incomber par an.

 

 

Le choix d'une assurance locale ou internationale


Les deux sont possibles mais un calcul minutieux est à réaliser pour trouver la formule la plus rentable. Le choix dépend grandement de vos revenus, de votre situation familiale, de votre temps de résidence aux Etats-Unis ainsi que de la nature de votre visa. 


Principales différences entre les solutions d’assurances internationales et les solutions d’assurances locales US.



  • Couverture mondiale versus une couverture locale valable uniquement aux USA ou dans certains états des USA pour les contrats d’assurance US.
  • Aucun déductible applicable
  • Aucun co-payment ou franchise (uniquement un maximum de remboursement pouvant s’appliquer pour certains types de soins 
  • Un niveau de garanties identiques que vous consultiez à l’intérieur du réseau de l'assureur ou pas 
  • Choix de votre médecin ou de votre hôpital


Les contrats d’assurance santé ACA (Affordable Care Act) ou Obamacare compliant


Les produits d'assurance "Obamacare compliant", peuvent présenter des avantages par rapport aux assurances internationales.

Les contrats d'assurance internationaux peuvent en effet exclure les conditions médicales préexistantes, ou appliquer des délais d’attente (ou délai de carence) avant que ne rentrent en vigueur certaines garanties, dont les garanties maternité par exemple.


Par ailleurs certaines assurances disposent d’un réseau restreint ce qui peut vous limiter dans le choix de vos médecins.


Les obligations d'un employeur


Dans le cadre du PPACA (Obamacare), le « corporate mandate » est entre en vigueur depuis le 1er janvier 2017 et oblige toute entreprise de plus de 50 salariés à fournir une assurance à tous ses collaborateurs.

 

La CFE

 

Selon votre situation à l'expatriation, vous pourriez également être amené à opter pour la CFE, la Caisse des Français de l’Étranger. Connue pour être la Sécu des Français expatriés, elle vous permet de bénéficier du même taux de remboursement que la Sécurité Sociale en France. Bien entendu, aux USA, alors que les coûts de la médecine peuvent être de 10 fois supérieurs aux coûts de la médecine en France, il est absolument nécessaire d’y greffer une complémentaire santé. 


Quel est le prix d'une assurance expatrié USA ?


Selon l’Etat de résidence, les coûts peuvent varier, mais il faut compter en moyenne aux alentours de $ 500 par mois pour un célibataire et environ $ 1,500 par mois pour une famille.

 

Bien entendu, certaines assurances peuvent se révéler moins chères si l’on place le curseur des déductibles, maximum out of pocket, co-insurance…au maximum.

Mais attention, en cas d’hospitalisation la note finale peut s’avérer élevée car le déductible et le co-insurance vont d’abord s’appliquer avant même que votre assurance prenne le relais. Exemple : Pour une hospitalisation de $ 10,000 si votre déductible est de $ 5,000/an et votre co-insurance de 40 %, vous ne serez remboursés que de $ 3,000.

 

Les principaux avantages d'une assurance expatrié sont de pouvoir bénéficier de tarifs négociés et d'un conseil personnalisé. Dans certains pays c'est peut-être obsolète mais, aux États-Unis, où le système est à la fois cher et complexe, les bons conseils valent de l'or.



Avec AGORAEXPAT, vous bénéficiez d'un véritable conseil humain délivré par des interlocuteurs spécialisés qui vous aideront à souscrire aux meilleures prestations auxquelles vous avez droit selon votre situation personnelle. Découvrez dès maintenant combien vous pouvez économiser tout en bénéficiant d'une couverture d'assurance de qualité.

Faire venir vos animaux aux États-Unis

Faire venir vos animaux aux États-Unis

Par homeis

L'importation de vos animaux domestiques est sujette aux règlements de santé, quarantaine, agriculture, faune sauvage, et aux diverses exigences et interdictions douanières américaines. Voyager à l'intérieur et à l'extérieur des États-Unis soumet votre animal aux mêmes exigences que ceux qui entrent pour la première fois dans le pays. Certains animaux sont exclus de l'entrée aux États-Unis, par exemple les singes, et doivent être déportés ou tués à l'arrivée. Les chiens, les chats et les tortues sont exempts de droits de douane, mais d'autres animaux peuvent y être soumis. Le "U.S. Public Health Service" (service de santé américain) exige que tous les chiens et chats de compagnie amenés dans le pays soient examinés au premier point d'entrée pour déceler la présence de maladies transmissibles chez l'homme. Vous devez présenter un certificat de vaccination contre la rage valide si votre chien provient de régions non indemnes de rage. Il est illégal d'importer, d'exporter, de distribuer, de transporter, de fabriquer ou de vendre des produits contenant de la fourrure de chien ou de chat aux États-Unis et une pénalité civile maximale de $10,000 est passible pour chaque violation intentionnelle et délibérée, de $5,000 pour chaque violation par négligence grave ou de $3,000 pour chaque violation par négligence. Les animaux et les espèces animales et végétales en voie de disparition ou menacées, les oiseaux migrateurs, les mammifères marins et certaines espèces sauvages nuisibles ne peuvent être importées sans permis fédéraux spéciaux.

Pour éviter les escroqueries, assurez-vous d'importer à travers les compagnies légitimes pour éviter l'extorsion d'argent en payant l'entité directement responsable pour l'envoi. Les animaux de race pure, autres que les animaux domestiques, sont exonérés de droits de douane sous certaines conditions. Avant l'examen de votre chien au point d'entrée, vous devez présenter une demande au ministère de l'Agriculture sur le formulaire VS 17-338 pour obtenir un certificat d'élevage pur. Pendant le transport, il est nécessaire que ces animaux de compagnie se trouvent dans des conditions saines et humaines, c'est-à-dire transportés dans des cages appropriées, avec de l'espace, de la ventilation, un espace propre, une alimentation adéquate, etc. Leurs contenants doivent être clairement identifiés, étiquetés à l'extérieur avec votre nom et adresse et ceux de l'expéditeur, ainsi qu'une liste précise indiquant le nombre de chaque espèce contenue dans l'envoi. Assurez-vous de vérifier auprès de votre port d'arrivée prévu avant d'importer votre animal de compagnie afin d'éviter des retards inutiles dus à la différence entre les heures de service et la disponibilité des inspecteurs d'un port à l'autre. Vous devez fournir une déclaration indiquant que vous êtes un citoyen américain et que l'animal importé à des fins de reproduction est enregistré dans le pays d'origine dans un registre reconnu par les États-Unis.

Au point d'entrée, tous les chats domestiques soumis à l'examen doivent être exempts de tout signe de maladie transmissible à l'humain. Si votre chat est malade, vous serez facturé pour un examen supplémentaire par un vétérinaire agréé.

Les chiens domestiques doivent être exempts de tout signe de maladie transmissible à l'humain au point d'entrée. Si votre chien n'est pas en bonne santé apparente, vous serez facturé pour un examen supplémentaire par un vétérinaire autorisé. Les collies, bergers et autres chiens provenant de n'importe où dans le monde, à l'exception du Canada, du Mexique et des régions d'Amérique centrale et des Antilles, doivent être inspectés et mis en quarantaine au point d'entrée afin de déterminer s'ils sont indemnes du ver solitaire. Les chiens (âgés de plus de trois mois) doivent être vaccinés contre la rage au moins 30 jours avant d'entrer aux États-Unis. Certaines procédures sont nécessaires lorsque vous amenez votre chien d'une région qui n'est pas exempte de la rage:

- Un certificat de vaccination contre la rage valide en anglais, signé par un vétérinaire agréé pour identifier votre animal, avec les dates de vaccination et d'expiration.

- L'admission et le confinement de votre chien jusqu'à ce qu'il soit vacciné correctement, s'il est trop jeune pour être vacciné, mais seulement après que l'importateur ait rempli un accord de confinement. Votre chien peut être admis si la vaccination a été effectuée moins de 30 jours avant l'arrivée mais doit être confiné à l'endroit de votre choix pour au moins 30 jours.

- Confinement des chiots à l'endroit de votre choix jusqu'à l'âge de trois mois, avant la vaccination. Par la suite, ils sont enfermés pendant 30 jours.


Les exemptions avec l'importation de chiens incluent:

- L'importation de votre chien en provenance de pays ou de régions où l'on sait qu'il existe le " screwworm " (Cochliomyia hominivorax), accompagnée d'un certificat signé par un vétérinaire salarié à plein temps de cette région attestant que le chien a été inspecté dans les 5 jours précédant l'inspection.

- Importer des chiens en provenance de pays ou de régions touchés par la fièvre aphteuse, et contribuer à prévenir l'introduction de la fièvre aphteuse: absence de saleté excessive ou de boue sur les pieds, la fourrure et la litière de votre animal.

- Absence de paille ou de foin, ou autre litière naturelle de la litière de votre animal.

- Votre animal doit être lavé dès qu'il arrive à destination.

- La séparation de tout le bétail pendant au moins 5 jours après l'entrée aux États-Unis.

Seuls les importateurs qui sont enregistrés auprès des "Centers for Disease Control and Prevention" (CDC) peuvent importer des singes et d'autres primates spécifiquement sur une base scientifique, éducative ou d'exposition.

Toutefois, ils ne seront en aucun cas importés comme animaux de compagnie. Une autorisation du "U.S Fish and Wildlife Service" est indispensable afin d'importer ou d'exporter des primates.

La CCL peut délivrer un permis pour l'importation d'un nombre supérieur au nombre autorisé si l'importation est faite à des fins scientifiques ou d'exposition non commerciales de bonne foi. Les tortues vivantes dont la carapace est plus longue que quatre pouces peuvent être importées mais, d'autre part, les tortues vivantes dont la carapace mesure moins de quatre pouces et qui sont accompagnées d'œufs de tortue viables ne peuvent être importées que si, pour chaque arrivée, il n'y a pas plus d'un lot contenant moins de sept œufs de tortue viables, ou toute combinaison de ces derniers totalisant moins de sept.

Les lapins, cochons d'Inde, hamsters, furets et autres rongeurs n'ont aucune restriction ou condition quand ils sont des animaux de compagnie.

Assurez-vous de communiquer avec votre bureau des douanes et de la protection des frontières américain, le consulat ou l'ambassade des États-Unis le plus proche, le port douanier américain ou l'agence spécifique mentionnée afin d'obtenir les renseignements adéquats si vous prévoyez entrer aux États-Unis avec un animal de compagnie.

Vous pouvez communiquer avec le Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis en composant le 1-877-227-5511 ou le (703)526-4200

Comment devenir citoyen américain

Comment devenir citoyen américain

Par homeis

Prendre la décision de devenir citoyen américain est l'une des décisions les plus importantes que vous puissiez prendre lorsque vous vivez aux États-Unis. Vous démontrez votre engagement envers les États-Unis et votre loyauté envers la Constitution en prenant cette décision et, en retour, vous êtes récompensé par tous les droits et privilèges qui font partie de la citoyenneté américaine. Devenir citoyen implique que vous devez être prêt à jurer votre loyauté envers les États-Unis, à renoncer à votre allégeance envers tout autre pays, et à soutenir et défendre les États-Unis et leur Constitution. En tant que résident permanent, vous jouissez de la plupart des droits des citoyens américains, mais il y a quand même de nombreuses différences à prendre en considération lorsqu'on devient citoyen américain, comme les suivantes:

- voter aux élections

- pouvoir faire partie d'un jury fédéral qui est une responsabilité importante pour les citoyens américains

- voyager avec un passeport américain et obtenir l'aide du gouvernement américain, si nécessaire

- amener les membres de votre famille de façon permanente aux États-Unis

- obtenir la citoyenneté pour les enfants nés à l'étranger

- admissibilité aux emplois fédéraux

- possibilité de devenir un représentant élu

- résidence permanente: Le droit d'un citoyen américain de demeurer aux États-Unis ne peut être retiré

- admissibilité aux subventions et bourses fédérales

- possibilité d'obtenir diverses prestations gouvernementales

Vous pouvez devenir citoyen américain à la naissance ou après la naissance, si vous remplissez certaines conditions.

Pour être citoyen à la naissance, il faut:

- être né aux Etats-Unis; OU 

- avoir un ou plusieurs parents qui étaient citoyens au moment de votre naissance (si vous êtes né à l'étranger)

Pour devenir citoyen après la naissance, il faut:

- Présenter une demande de citoyenneté "dérivée" ou "acquise" par l'entremise de vos parents.

- Faire une demande de naturalisation

Devenir citoyen américain grâce à la naturalisation :

La citoyenneté acquise par le processus de naturalisation, qui est la principale méthode d'acquisition de la citoyenneté américaine, est à presque tous les égards la même que la citoyenneté acquise par d'autres moyens, comme la naissance ou le fait d'être né de citoyens des États-Unis. Toutefois, il y a certaines restrictions, parmi lesquelles la présidence qui est limitée aux citoyens "nés naturellement", et les personnes naturalisées par demande de citoyenneté doivent avoir été des citoyens pendant un certain nombre d'années avant de pouvoir servir comme sénateurs ou représentants fédéraux.

Une fois que vous répondez aux exigences de base suivantes, vous pouvez demander la naturalisation:

1. Résidence continue: Pour la période de résidence, il y a différentes règles et cela dépend si vous avez reçu votre carte verte par mariage avec un citoyen américain ou si vous l'avez reçue par d'autres moyens. Si elle est reçue par mariage avec un citoyen américain, vous devrez avoir été résident permanent légal pendant trois (3) ans. Pour tous les autres demandeurs, vous devrez avoir été résident permanent légal pendant une période de cinq (5) ans.

2. Présence physique et temps en état: Comptez les jours exacts où vous étiez absent avant de remplir votre formulaire, car cela vous permettra d'économiser du temps et de l'argent. Pour présenter une demande en vertu de la règle des trois ans, vous devez avoir résidé physiquement aux États-Unis pendant une période de 18 mois, et durant cette période, ne jamais avoir quitté les États-Unis pendant une période supérieure à 6 mois. Si vous présentez une demande en vertu de la règle des cinq ans, vous devrez avoir résidé physiquement aux États-Unis pour une période de 30 mois et, pendant cette période, ne jamais avoir quitté les États-Unis pour une période supérieure à six mois. De plus, vous devez prouver que vous avez été physiquement présent/avez vécu dans votre district aux États-Unis pendant au moins trois mois.

3. Bonne moralité: Montrez que vous vous êtes comporté d'une manière légale et acceptable, en vous assurant de divulguer même la plus petite infraction. Si vous commettez certains crimes tels que la conduite en état d'ébriété, le jeu illégal, la prostitution, etc., vous ne pouvez jamais devenir un citoyen américain et vous pourriez probablement être renvoyé du pays.

4. Compétences orales en anglais: A moins d'être physiquement incapable de lire, d'écrire et de parler l'anglais en raison d'un handicap tel qu'être aveugle ou sourd, ou à moins souffrir d'une déficience intellectuelle ou mentale, vous devez être capable de parler couramment l'anglais de base.

5. Attachement à la Constitution: Vous devez avoir des informations sur l'histoire et le gouvernement des États-Unis et aussi comprendre et accepter les principes de la Constitution des États-Unis.

Vous pourriez être admissible à certaines exceptions et modifications dans les conditions requises pour la naturalisation si:

- Vous êtes de nationalité américaine;

- vous travaillez à l'étranger dans une certaine catégorie qualifiante;

- vous avez accompli un service militaire admissible; ou

- vous êtes le conjoint, l'enfant ou le parent de certains citoyens américains.

Le processus de naturalisation implique diverses procédures et certains formulaires doivent être remplis. Si vous avez 18 ans ou plus et que vous souhaitez devenir citoyen, vous devriez vous procurer le formulaire M-476, Guide de naturalisation. Ce guide contient des informations importantes sur les différentes exigences en matière de naturalisation. Il décrit également les différents formulaires dont vous aurez besoin pour entamer le processus de naturalisation. Pour vérifier votre admissibilité à présenter une demande de naturalisation, visitez le Centre de ressources sur la citoyenneté à www.uscis.gov/citizenship. Utilisez le formulaire N-400, Demande de naturalisation, pour présenter une demande de naturalisation. Vous aurez des frais à payer pour déposer le formulaire N-400. Visitez et vérifiez les frais de dépôt de ce formulaire à www.uscis.gov/fees. Vous pouvez obtenir les formulaires M-476 et N-400 sur le site www.uscis.gov ou en téléphonant à la ligne des formulaires USCIS au 1-800-870-3676. Vous pouvez consulter le manuel des règles de l'USCIS à l'adresse www.uscis.gov/policymanual pour obtenir des renseignements précis sur les règles de l'USCIS et sur toutes les conditions d'admissibilité à la naturalisation.

Quelques conseils pour améliorer votre prise de parole

Quelques conseils pour améliorer votre prise de parole

Par Sylvain Coulon Hypnothérapie

7 Steps for Shining Bright as a Public Speaker

Public speaking is a fear that is right on par with skydiving and childbirth. Many people who are afraid of public speaking often lack the confidence and self-esteem to express themselves well. But you can become a great public speaker with practice, preparation, and time. 

The goal of a great public speaker is to be able to express your thoughts and ideas in front of any crowd authentically, naturally, and intelligently. So, how do you do that? Here are my seven tips for shining bright as a public speaker (even if you are afraid!). 

BEFORE THE SPEECH


  1. Study a Master Speaker. Identify your favorite speakers. Observe what you like about their delivery style. Pay close attention to their tone, timing, and body language. Look at how they connect with their audience. If you are watching via video, mute the volume and really connect with how they are conveying their message and being with the crowd. 
  2. Prepare, Prepare, Prepare. I enjoy working with my clients to help them organize their thoughts authentically and naturally. But my work alone is not enough. Taking the time to prepare your speech will boost your confidence and enhance your presentation.
  3. See Yourself Shining on Stage. One of the hypnotherapy tools that I like to use with my clients is visualization. The practice of visualization will help you relax your body and create ease and freedom around your speaking. Start by closing your eyes, breathing in deeply, and taking five minutes to visualize yourself on stage in front of your audience. Picture yourself standing with good posture, using a confident and relaxed voice, and authentically engaging with the crowd.
  4. Get Ready to Go Live. Before you hit the stage, rehearse your presentation. See how fantastic you already are! You can get the most from your rehearsing by doing the following: 
  5. Create a similar set-up to your presentation.
  6. Rehearse your presentation in front of a mirror.
  7. Record your presentation. Creating a recording will help you listen to how you pace your presentation and add in pauses for emphasis. Listening to your recording will help you clean up any weak points in your speech and sharpen your live performance. 

DURING THE SPEECH 


  1. Relax. Take three, deep diaphragmatic breaths. After you breathe, start building up your energy. You are here and you are ready to shine.
  2. Be Excited. Your audience will feel your enthusiasm and your excitement. You natural excitement and engagement will help you properly deliver your presentation and give your audience what they are expecting. 
  3. Enjoy Yourself. Most people are so afraid of public speaking that they forget to be in the moment and just enjoy themselves. Be with your audience. Hook them in with your smile. Know that you are amazing. When you enjoy your presentation, you give you audience the freedom to engage with you and receive your message. 

Sylvain Coulon is a hypnotherapist practicing in New York City. He is a noted speaker and has shared his expertise at Harvard University and other notable symposiums and workshops. Sylvain empowers his clients and helps them improve their self-esteem, raise their confidence, reduce their stress and anxiety, and perform better to achieve their goals. To learn more about Sylvain and his services, you can visit his website at sylvaincoulon.com.

Tout savoir sur la carte verte !

Tout savoir sur la carte verte !

Par homeis

La carte verte, officiellement connue sous le nom de carte de résident permanent des États-Unis (USCIS Formulaire I-551), est une carte d'identité qui indique votre statut d'immigration ainsi que si vous êtes légalement autorisé à vivre et travailler aux États-Unis. Elle atteste de votre résidence permanente et sa possession ne fait pas de vous un citoyen américain. Toutefois, il s'agit de la première étape pour devenir citoyen, car vous devez d'abord obtenir une carte verte avant de demander la naturalisation. Outre le droit de vivre et de travailler aux États-Unis, votre carte verte vous confère certains droits, notamment le droit de voyager librement à l'intérieur et à l'extérieur du pays, pourvu que vous respectiez certaines règles et conditions qui accompagnent la carte.

Il existe plusieurs façons de devenir détenteur d'une carte verte:

- Parrainage par un membre de la famille aux États-Unis

- Parrainage par une offre d'emploi permanent de l'employeur aux États-Unis ou par votre propre entrepreneuriat

- Loterie de carte verte ("Green Card Lottery")

De plus, dans certains cas, vous pourriez être admissible à présenter une demande de carte verte pour vous-même, également appelée demande de carte verte par le biais de l'auto-demande.

Pour être admissible à la carte verte, vous devez satisfaire aux exigences suivantes:

- Vous devez appartenir à l'une des catégories d'immigrants définies dans la loi sur l'immigration et la nationalité (INA)

- Vous devez faire déposer et approuver une demande d'immigration admissible (à quelques exceptions près)

- Il doit y avoir un visa d'immigrant immédiatement disponible pour vous

- Vous devez être admissible aux Etats-Unis

Chaque année, environ 50 000 visas d'immigration sont délivrés dans le cadre du programme de visa Diversité (DV), également connu sous le nom de " Green Card Lottery". Ce visa est délivré aux personnes nées dans des pays à faible taux d'immigration aux États-Unis. Les demandeurs de la loterie ne sont admissibles que par pays de naissance et non par leur nationalité. Si vous êtes sélectionné, vous obtenez la possibilité de présenter une demande de résidence permanente ainsi qu'une demande pour votre conjoint et vos enfants qui ne sont pas mariés et qui ont moins de 21 ans. Une fois que la résidence permanente vous sera accordée à vous et à votre famille en tant que gagnant, vous recevrez un visa d'immigration dans vos passeports, qui devra être activé au plus tard six mois après la délivrance de votre passeport à tout point d'entrée aux États-Unis. De plus, vous aurez un cachet sur votre visa et une signature sur votre passeport comme preuve d'entrée légale aux États-Unis. Par la suite, vous obtiendrez le droit de vivre et de travailler de façon permanente aux États-Unis. Votre carte verte vous sera ensuite envoyée par la poste quelques mois plus tard.

Si vous décidez de faire une demande de carte verte par le biais d'une auto-demande et que vous n'êtes pas resté plus tard que la date de départ indiquée sur votre fiche Arrivée-Départ (formulaire I-94), votre prochaine étape consiste à demander un ajustement de votre statut. Vous devez remplir le formulaire I-485 que vous trouverez en ligne à l'adresse www.uscis.gov. Assurez-vous de lire attentivement les instructions du formulaire et de soumettre tous les documents et preuves requises. Après le dépôt de votre demande, les Services de la citoyenneté et de l'immigration (USCIS) vous demanderont de vous présenter à un centre de traitement ("Application Support Center") des demandes où votre photo, votre signature et vos empreintes digitales seront prises et où une vérification des antécédents sera effectuée pour vérifier votre admissibilité au statut de carte verte. Par la suite, vous serez avisé d'une entrevue dans un bureau de l'USCIS pour répondre aux questions sous serment ou affirmation solennelle concernant votre demande. Une fois le processus terminé, l'USCIS communiquera avec vous pour vous aviser de sa décision concernant votre statut permanent.

Les cartes vertes américaines sont valides pour les résidents permanents pour une période de 10 ans et de 2 ans pour les résidents conditionnels. A l'expiration de l'une de ces périodes, vous vous réservez le droit de renouveler ou de remplacer la carte. La demande peut prendre des années et nécessite un processus en trois étapes avant d'être présentée, y compris la pétition et le traitement. Pendant le processus de demande, vous pouvez obtenir deux permis importants: un permis de travail et le permis d'entrée et de retour au pays. Auparavant, le statut de résident permanent au moment de leur retour aux États-Unis après avoir voyagé à l'étranger était seulement vérifié et, si vous n'êtes pas citoyen américain, on pourrait vous demander de présenter votre carte verte ou toute autre preuve pour prouver la validité de votre statut de résident. Actuellement, il est obligatoire - si vous êtes un résident permanent des États-Unis et jusqu'à l'âge de dix-huit ans et plus - d'avoir votre carte verte valide en tout temps sur vous et de la présenter sur demande par un agent d'immigration. L'omission de le faire enfreint la Loi sur la nationalité des immigrants et entraînerait une amende pouvant aller jusqu'à $100 ou un emprisonnement maximal de 30 jours.

Les autorités américaines se réservent le droit de révoquer votre statut de résident permanent si le résident commet une infraction qui constitue un motif d'expulsion. Voici certaines raisons qui permettent de révoquer un permis de résidence: si vous passez plus de 365 jours à l'extérieur des États-Unis sans avoir obtenu la permission avant de partir, si votre permis de résidence a été obtenu frauduleusement et si vous n'avez pas soumis le rapport d'impôt sur le revenu gagné à l'extérieur des États-Unis. Le non-renouvellement de votre carte de résident permanent n'entraîne pas la perte du statut de résident, sauf pour les résidents permanents conditionnels. Il est conseillé de renouveler votre carte à temps, car elle peut servir de permis de travail et de voyage. Toutefois, il n' y a pas de pénalité ou de frais supplémentaires pour les renouvellements tardifs. Une fois que vous perdez votre statut de résident permanent, on s'attend à ce que vous quittiez les États-Unis le plus rapidement possible ou que vous soyez expulsé et déporté. Dans certains cas, vous pouvez être expulsé et banni du pays pendant trois ans, sept ans ou même de façon permanente.

Choisir son assurance santé aux États-Unis

Choisir son assurance santé aux États-Unis

Par homeis

Aux États-Unis, si vous n'êtes pas couvert par un régime d'assurance maladie (assurance médicale), vous devez payer vous-même les soins de santé. Il n' y a pas de subvention du gouvernement et l'assurance est souscrite auprès d'entreprises privées ou publiques.

Avant de déménager, il est primordial, en tant qu'employé, de connaître les coûts de l'assurance maladie. En tant qu'employé, vous êtes tenu de recevoir diverses assurances maladie par l'intermédiaire de votre employeur, sans discrimination, à condition d'avoir un numéro de sécurité sociale (SSN).

Dans l'éventualité d'une absence de SSN en raison de la longue attente, il existe deux solutions possibles, soit une politique de David Shield qui fournira une réponse appropriée en supposant que vous n'avez pas une situation existante, ou un cas de grossesse.

Il existe deux grandes catégories de régimes d'assurance maladie:

- Assurance maladie collective

- Assurance maladie individuelle

Le régime collectif de soins de santé est offert par votre employé, un organisme gouvernemental ou un syndicat de travailleurs, avec des règles comportant le moins de restrictions financières, et sert à offrir une couverture plus complète que le régime d'assurance-santé personnelle. Les services de santé couverts comprennent: la vision, les soins dentaires, les soins préventifs, les services aux bébés en bonne santé et les soins de maternité. Un régime d'assurance-maladie collectif peut être autofinancé ou entièrement couvert lorsque, dans le cas d'un régime autofinancé, l'employeur décide du type de couverture des soins de santé dont bénéficie l'employé s'il est entièrement couvert, l'employé bénéficie de tous les avantages médicaux essentiels prévus par la Patient Protection and Affordable Care Act (PPACA).

Les avantages de cette catégorie de régime d'assurance-maladie sont les suivants: prix abordables, paiement effectif des primes, amélioration du marché de l'emploi et du milieu de travail. Ses limites comprennent la restriction des options d'assurance, le manque de souplesse du réseau d'assurance et des implications fiscales complexes.

L'assurance-santé personnelle est souscrite par la personne sur le marché libre sans que l'employeur soit impliqué. Ce type de régime d'assurance maladie est beaucoup plus coûteux que le régime collectif et offre une couverture limitée.

Après l'adoption de la loi PPACA, les nouveaux avantages basiques offerts par tous les régimes de soins de santé incluent:

- Services de soins ambulatoires aux patients (soins ambulatoires sans hospitalisation)

- Services d'urgence

- Services de laboratoire

- Médicaments sur ordonnance

- Services et dispositifs de réadaptation et d'habilitation (services et dispositifs destinés à aider les personnes blessées, handicapées ou atteintes de maladies chroniques à acquérir ou à retrouver leurs capacités mentales et physiques)

- Grossesse, maternité et soins aux nouveau-nés (avant et après la naissance)

- Services de traitement des troubles mentaux et de la toxicomanie, y compris les traitements de santé comportementale (cela comprend des aides à l'orientation et la psychothérapie)

- Hospitalisation (nuits sur place et interventions chirurgicales)

- Bien-être, prévention et gestion des maladies chroniques

- Services pédiatriques, y compris les soins bucco-dentaires et de la vue (les soins dentaires pour adultes et les soins de la vue ne sont pas compris dans les soins "essentiels/basiques")


Avec l'adoption de la Loi, les assureurs maladie, quel que soit l'état de santé de l'assuré, ne peuvent exercer de discrimination contre les individus ou les familles fondée sur des conditions préexistantes et, à ce titre, tout le monde a accès au même régime d'assurance-maladie. L'état de santé préexistant fait référence ici à l'état de santé (cancer, diabète, problèmes cardiaques, etc.) dont souffre l'assuré lorsqu'il souhaite adhérer à un régime d'assurance.

L'assurance parrainée par le gouvernement est actuellement offerte sous deux formes: Medicaid et Medicare. Medicaid est un programme géré par l'État qui fournit une assurance maladie à ceux qui n'en ont pas les moyens, aux enfants de familles à faible revenu et parfois aux handicapés. L'admissibilité à ce régime d'assurance-maladie est fondée sur le revenu, les exigences de revenu étant habituellement liées au seuil de pauvreté fédéral. Medicare, également un programme géré par l'État, fournit une assurance maladie aux adultes âgés de plus de 65 ans, aux adultes handicapés qui reçoivent des prestations de sécurité sociale et aux citoyens atteints d'insuffisance rénale terminale. Les adultes handicapés qui ne correspondent pas aux directives de la Sécurité Sociale sont admissibles au programme d'assurance Medicaid.

Dans l'assurance maladie, les méthodes de partage des coûts sont appliquées quelle que soit la source du régime. Il existe trois méthodes spécifiques de partage des coûts :


- Les co-paiements ("Co-pays"), qui sont des frais fixes payables par les consommateurs sur réception d'un service médical, comme les visites aux urgences, les visites chez le médecin de premier recours ou les visites chez un spécialiste.


- Franchises ("Deductibles") qui sont des frais remboursables plafonnés payables par l'assuré, au préalable du paiement d'autres factures par le régime d'assurance maladie utilisé.


- La coassurance ("Co-insurance") exige que l'assuré paie un certain pourcentage du coût total des services fournis et ne démarre que lorsque les franchises sont dépassées.


Le "Premium" est une facture mensuelle qui vous assure que votre police d'assurance demeure active, elle est habituellement payée en totalité ou en partie par votre employeur.

Les comptes de dépenses flexibles ("Flexible Spending Accounts, ou FSAs") sont des déductions avant impôt prélevées sur votre salaire et sont appliquées aux soins de santé au cours d'une période de prestations donnée. Ils offrent une plus grande souplesse dans l'utilisation des fonds consacrés aux soins de santé, ce qui vous permet de mettre de côté des fonds avant impôt pour couvrir les frais médicaux futurs. Lorsque ces déductions font partie de votre couverture d'assurance, elles peuvent être utilisées pour les co-paiements, les factures de coassurance, les produits en vente libre et d'autres dépenses personnelles (médicales). Les cotisations FSA sont actuellement plafonnées à 2 600 $ par année de régime et peuvent être capitalisées avant impôt par les employeurs ou les employés, ou les deux.

Toutefois, cette limite ne s'applique qu'aux reports de salaire de l'employé.

Le choix du type d'assurance santé le plus adapté à vos besoins dépend de votre stade de vie et d'une excellente compréhension de vos besoins spécifiques.

En choisissant un régime d'assurance-maladie, vous devez comparer les avantages du régime d'assurance-maladie, les coûts de divers régimes sur le marché libre, l'emplacement des services, les polices d'assurance, les exclusions, et autre.

Dans la recherche du plan d'assurance maladie le plus approprié pour vous, vous trouverez des variations de plans d'assurance maladie tels que:

Les organismes de maintien des services de santé ("Health Maintenance Organizations ou HMOs") sont établis sur une base contractuelle avec les fournisseurs participants et sont couverts à 100 %.

Les organismes fournisseurs privilégiés ("Preferred Provider Organizations ou PPO") couvrent les participants au sein d'un réseau spécifique d'hôpitaux et de médecins, et les coûts hors réseau sont à un tarifs réduit.


Les plans de points de service ("Point-of-Service Plans ou POS"), hybrides de PPOs et HMOs, offrent une couverture réduite des services médicaux hors réseau.

Ils comportent trois niveaux de services: le recours à un fournisseur d'HMO sous contrat et le non-paiement de co-paiements, le recours à un fournisseur de PPO dans le réseau et le non-paiement de co-paiements, ou recours à un fournisseur en dehors du réseau, et le fractionnement du coût par un pourcentage, une fois la franchise dépassée.


Les régimes d'assurance-maladie à franchise élevée ("High Deductible Health Plans ou HDHPs") sont structurés de façon à vous permettre de réaliser des économies d'impôt et peuvent être associés à des HMO ou PPO et sont habituellement liés à des comptes de dépenses flexibles (FSAs).

Même après avoir souscrit un régime d'assurance-maladie, il est important que vous appreniez à utiliser et à gérer votre régime spécifique pour pouvoir en tirer le meilleur parti.

1
2
3
4
5