Accueil
Troc et Ventes
Immobilier
Emplois
Listes
Guides
Groups
Events

Bonjour, ce guide a été publié sur homeis une communauté pour les Frenchy à New York

Téléchargez et rejoignez la communauté

download from Apple App Store
download from Google Play
homeis
homeis a publié un nouveau  guide
Modifié
Acheter sa maison aux États-Unis

Que vous soyez nouveau aux États-Unis ou que vous y viviez depuis un certain temps, l'achat d'une maison est un processus facile et il y a des étapes que vous pouvez suivre pour acheter votre nouvelle maison facilement. Vous avez souvent la possibilité de payer comptant car c'est un processus beaucoup plus facile et rapide.

Avant de commencer à chercher votre nouvelle maison, vous devriez commencer par trouver les bons professionnels pour vous guider à travers le processus, y compris un agent immobilier et un avocat ayant de l'expérience des acheteurs originaires de l'étranger. La façon la plus facile de trouver un bon agent est par le biais de références, et la "National Association of Realtors" a des listes d'agents sur son site internet, qui sont certifiés “international property specialists” (spécialistes internationaux de l'immobilier) capables de travailler avec des acheteurs étrangers. Assurez-vous de discuter avec l'agent immobilier lors de visites. La plupart des agents qui représentent les acheteurs étrangers connaissent également des avocats, des agents de crédit et des comptables pour vous aider tout au long du processus. Pour acheter avec succès une maison aux États-Unis, il y a certains faits que vous devez savoir:

"THE BROKER" (courtier) travaille pour vous sans frais directs et vous accompagnera tout au long du processus, depuis les premières visites jusqu'à la conclusion de la vente. Votre "broker" vous aidera à négocier et à naviguer tous les tournants importants en cours de route. Pour trouver le bon "broker", parlez-en à vos amis et agents immobiliers lors de journées de visites, et recherchez des agents spécialisés dans les quartiers que vous aimez. Vous pouvez également essayer un service "d'agent matching". Rappelez-vous que ce sont les vendeurs, et non acheteurs, qui paient les frais de "broker".

LE PRÊTEUR: Si vous avez besoin d'un prêt, faites le tour du marché en discutant avec les banques, grandes et petites, ainsi qu'avec les courtiers en hypothèques.

L'AVOCAT: Vous aurez besoin d'un avocat en droit immobilier pour négocier le contrat, examiner les états financiers de l'immeuble et les procès-verbaux du conseil d'administration, afin de vous assurer qu'il n'y a pas d'infractions contre votre appartement. Votre avocat commandera une " title insurance" (assurance titre) et travaillera avec votre banque pour s'assurer que vous puissiez confirmer à temps. Obtenez des références de la part de votre courtier immobilier, de vos amis et collègues. Pour les honoraires de votre avocat, vous devez estimer le paiement à environ $3,000.

FRAIS DE CLÔTURE: Ce sont les frais, les taxes et les paiements d'assurance exigibles lorsqu'un acheteur signe une hypothèque et prend possession de la propriété et ces coûts varient en fonction du prix d'achat et de la taille de l'hypothèque de la maison, mais sont souvent à estimer dans les cinq chiffres. Ces coûts sont beaucoup plus élevés pour les copropriétés et les maisons que pour les coopératives.

COÛTS SUPPLÉMENTAIRES: Assurez-vous que votre compte d'épargne comporte une petite marge pour les coûts imprévus, car de nombreux appartements ont besoin d'être remaniés. Par exemple, le salon peut être vert avocat ou les meubles peuvent avoir besoin d'être changés. Prévoyez de l'argent supplémentaire pour une nouvelle couche de peinture, une nouvelle cuisine ou un nouveau canapé pour rendre l'endroit un peu plus accueillant.

Pour obtenir un accord pour un prêt hypothécaire américain, les banques exigent que vous ayez de bons antécédents de crédit et elles ne tiennent pas compte des antécédents de crédit que vous avez accumulés dans votre pays d'origine. Ainsi, avant d'obtenir un prêt hypothécaire, vous devriez commencer à établir "credit score" dès que vous le pouvez, et aussi à mettre de l'ordre dans vos documents le plus tôt possible. Vous pouvez établir votre "credit score" en ouvrant un compte bancaire américain, un compte de carte de crédit, et en vous assurant de documenter votre revenu sur votre "tax return" (déclaration d'impôt). Les prêteurs, les copropriétaires et les coopératives vous demanderont des renseignements financiers comme vos déclarations de revenus, vos talons de chèque de salaire et vos relevés bancaires. Les coopératives voudront également recevoir des lettres de recommandation personnelles. Déterminez qui écrira ces lettres bien avant que vous ne trouviez la maison de vos rêves. Si vous avez besoin d'un prêt hypothécaire, assurez-vous d'éviter les changements soudains 60 jours avant la fermeture - donc, pas de nouveaux emplois, de nouvelles voitures ou de gros achats. De plus, soyez prêt à expliquer la source des montants déposés dans l'un de vos comptes au cours de cette période.

En tant qu'acheteur étranger, vous devriez vous attendre à payer au moins 30 pour cent de la valeur de la maison sous forme d'acompte. Il sera demandé à l'emprunteur de fournir des pièces justificatives prouvant qu'il dispose d'un revenu suffisant, des relevés bancaires, des lettres de référence de son établissement bancaire ou de crédit et deux pièces d'identité. Votre établissement de crédit se renseignera sur votre emprunteur et procédera à un examen détaillé des documents relatifs au revenu et à l'actif de votre emprunteur. Cet examen vise à rechercher la transparence de votre emprunteur afin de comprendre où (et) comment son revenu et sa richesse sont générés et comment ses biens se déplacent. Selon votre nationalité, votre visa sera exigé ainsi qu'une copie de passeport (et) un visa B-1 ou B-2 (visiteurs).

Parce que la compétition est rude pour l'achat de maisons, vous pouvez tout tenter pour briller et faire la différence. Même si payer comptant est roi, il existe d'autres moyens d'attirer l'attention. Vous pouvez écrire des lettres ou chanter les louanges de l'appartement que vous souhaitez acheter.

PG
Miguel Gillot
Fred Le Roi
Benjamin Teper
17Enregistré
Commentaire
Partager
2 commentaires
Ghislaine Pierre
Pas d’accord avec le besoin d’une accréditation “international property specialist” , ce n’est pas nécessaire. Une bonne connaissance de la langue de l’acheteur, ainsi que d’une bonne écoute à ses besoins et de l’expérience dans le métier , pour une transaction sans problèmes.
J'aime
Répondre
Georges Benoliel

Avec nestapple.com vous la payez 2% moins cher ;-)

J'aime
Répondre