Guides pour les Français à NY

Master your procrastination

Master your procrastination

Par Sylvain Coulon Hypnothérapie

How to harness your procrastination to enhance your life, instead of letting it take over.  But first, ask yourself, what type of procrastinator are you? 1. The Victim of Procrastination Your procrastination controls your behaviors and negatively impacts your life. You feel you have no control over your actions. You are often attached to television, social media, and end up spending hours being unproductive. You feel wrong for doing this, but you do not take any action to fight it. Distraction feels like your worst enemy, as well as your best friend. It becomes comfortable to let go of other stresses and relax in this way. Making a few small changes along with some discipline can give you significant relief from this issue.2. The Everyday ProcrastinatorIt can be ongoing or more episodic, such as the deadline procrastinator:You often procrastinate but manage to deliver your work on time, or with a slight delay. Procrastinating until a deadline nears is usually a trait you have carried for an extended period. You often are rushing into it because of the deadline, but you do provide the work. Without a deadline, you would take much longer.  It can be good or bad. Your procrastination allows you to think passively about your work; however, if you wait until the last minute, the rush can negatively affect your quality of work. Tim Urban gives an excellent example of this type of procrastination. He explains when you (imagined as the captain of a ship) want to point the boat in one direction (working on delivering one project); a monkey takes the helm and disturbs the process (watching TV…). The captain, being weak, lets go of the helm and allows the monkey to control the ship until the panic monster (the deadline) shows up and rushes the captain to take control and complete the task quickly. Sometimes procrastinating in this way produces a great outcome but most of time, the panic produces an unsatisfactory result.An example of deadline procrastination with a positive outcome might be the “I have a dream” speech. Martin Luther King Jr. still didn’t know what he was going to say 12 hours before the speech. By not formatting his speech, he left it open to improvisation. He came up with the “I have a dream” formula on the spot.“I have a dream” was not found in his written speech.3. The Master ProcrastinatorHow we all should aspire to be! Everyone who has had a meaningful impact on the world mastered their procrastination and often mentioned or even complained about it (It took Leonardo da Vinci about 10 years to complete the Mona Lisa).A master procrastinator does not feel bad about procrastinating. They give themselves time to delay. They understand the importance of letting work subconsciously develop while doing other things, and certainly do not beat themselves up about it. Here are a few reasons we should all direct ourselves to practice this method of procrastination:CreativityYou boost your creativity by allocating time to think, allowing your ideas to generate other ideas. KnowledgeYou take more time to gather information about the topic, and continuously educate yourself to deliver a more accurate work.   MemoryBelieve it or not, incomplete tasks are easier to remember than successful (complete) tasks. This theory was formed based on a study by the psychologist Bluma Zeigarnik. It is now known as the Zeigarnik effect. When you finish a project, you relieve yourself from retaining the information relevant to that assignment. Without completion, your work remains at the forefront of your mind, even while doing other activities.The benefits of procrastination, which can come across as “a forced way of delaying,” allow passive thinking and a form of unconscious development So, what kind of procrastinator are you?
Choisir son assurance habitation et entreprise

Choisir son assurance habitation et entreprise

Par homeis

ASSURANCE HABITATIONL'assurance habitation, aussi communément appelée assurance de propriétaire (souvent abrégée HOI dans l'industrie immobilière américaine), est un type d'assurance habitation qui couvre une résidence privée. Elle combine diverses protections d'assurance personnelle, qui peuvent inclure les pertes subies par la maison, son contenu, la perte d'usage (frais de vie supplémentaires) ou la perte d'autres biens personnels du propriétaire, ainsi que l'assurance responsabilité civile pour les accidents qui peuvent survenir à la maison ou au fait du propriétaire dans le territoire couvert par l'assurance.S'agissant d'une assurance multirisque, elle comprend à la fois une assurance de biens et une assurance responsabilité civile, avec une prime indivisible, et tous les risques sont pris en charge par une seule cotisation ("premium"). Ainsi, elle couvre à la fois les dommages sur votre propriété et votre responsabilité en cas de blessures et de dommages matériels causés par vous ou des membres de votre famille à d'autres personnes. Elle peut également inclure les dommages causés par les animaux domestiques. Les limites de couverture sont généralement exprimées en pourcentage de la couverture principale A, qui est la couverture pour le logement principal. Qu'il s'agisse de votre premier appartement, d'une première maison ou d'un condo de retraite, trouvez une assurance qui protège votre propriété - et la plupart de vos autres biens importants. Lorsque vous comparez les prix et les couvertures offertes par différentes compagnies, il y a cinq choses importantes que vous devez savoir:- Vous devriez souscrire à suffisamment d'assurance habitation pour couvrir le coût de la reconstruction de votre maison.- L'assurance de votre propriétaire ne couvrira pas vos meubles et autres appareils électroménagers.- Disposer d'un bon inventaire de vos possessions est important.- La couverture des frais de remplacement peut valoir la peine de payer les frais supplémentaires.- Une police d'assurance habitation ou locataire ne couvre pas tout: tremblement de terre, inondation, etc.Toute police d'assurance habitation de base couvre habituellement au moins les cinq garanties suivantes:Couverture habitation -- c'est ce qui protège votre maison. Elle sert de base à toutes les polices d'assurance habitation et protège la structure de votre maison, y compris les planchers, les murs, les appareils électroménagers encastrés et les plafonds, ainsi que les structures connexes. Elle couvre également une variété de risques tels que l'incendie, la grêle, le vol et le vandalisme - et peut vous aider à reconstruire votre maison en cas de perte totale (jusqu'à la limite prévue par votre assurance).D'autres assurances de biens couvrent les structures de votre propriété qui ne sont pas rattachées à votre maison. Les autres propriétés comprennent un garage indépendant ou une clôture.Couverture des biens personnels -- c'est ce qui protège les biens à l'intérieur de votre maison comme vos meubles, appareils électroniques, vêtements, etc.L'assurance responsabilité -- comprend l'assurance dommages corporels, qui couvre les frais si un invité subit une blessure dans votre maison ou ailleurs, et l'assurance dommages matériels, qui intervient si votre propriété est endommagée à la suite d'un accident inclus dans la police. C'est ce qui vous couvre au cas où un visiteur souffre d'une blessure grave et vous poursuit en justice.Frais de subsistances supplémentaires ("living expenses") - c'est ce qui vous couvre si votre maison est inhabitable et que vous devez vivre ailleurs. Assurez-vous de savoir, en fonction des polices d'assurance que vous avez choisies, le coût de remplacement de la maison, la couverture maximale (inondation, tremblement de terre, etc.), les rabais, l'effet de votre "credit score" sur vos taux, les franchises d'assurance habitation. Lorsque vous souscrivez une assurance habitation, la chose la plus importante est de vous assurer que vous n'êtes pas sous-assuré. Assurez-vous de calculer la valeur totale de l'ensemble de votre propriété - vous ne pouvez pas choisir ce que vous voulez être couvert. Vous devriez demander un " Comprehensive Loss Underwriting Exchange (CLUE) " pour votre nouvelle maison afin de voir les réclamations que le propriétaire a déposé. Les compagnies d'assurance ont pour but de prévenir les risques. S'ils constatent que la maison a fait l'objet de réclamations multiples en quelques années, vous paierez des taux plus élevés. Un assureur peut même refuser la couverture. ASSURANCE DE BUREAULe type de police d'assurance que vous souscrivez pour votre entreprise/bureau peut varier en fonction de la taille et du type d'entreprise que vous avez, de votre budget d'assurance et des exigences de vos clients quant à la couverture d'assurance que vous devriez avoir.Assurance responsabilité civile qui vous protège contre les demandes d'indemnisation provenant de personnes extérieures à votre entreprise qui ont subi une blessure ou dont les biens ont été endommagés à cause de votre entreprise.Assurance responsabilité de l'employeur qui vous protège si un employé est blessé ou tombe malade à cause de son travail.L'assurance de biens protège l'immeuble et le patrimoine de votre entreprise.L'assurance professionnelle protège votre entreprise en payant votre indemnité et les frais de justice.Vous pouvez savoir à quelle assurance souscrire, mais ne pas savoir pour combien. Pour la responsabilité civile et l'indemnisation professionnelle, vous devrez choisir une limite de garantie adaptée à votre entreprise. Pensez au type de travail que vous faites et à ce qui pourrait mal se passer dans le pire des cas - combien cela pourrait coûter, surtout si un différend est porté devant les tribunaux. Souscrivez à un niveau de couverture dont vous êtes certain qu'il couvrira le coût de l'indemnisation que vous aurez à payer. L'assurance responsabilité de l'employeur est exigée par la loi si vous avez des employés.
Assurance expatrié USA

Assurance expatrié USA

Par Agora Expat

Aux États-Unis, les expatriés découvrent très vite que le système de santé est à la fois complexe et excessivement cher. Souscrire une assurance ou s’auto-assurer, telle est la question.Pourquoi souscrire une assurance santé aux USA ?Dans le pays où les soins médicaux sont parmi les plus chers au monde, il est essentiel d'être bien couvert. Quels sont les risques en cas de non assurance ?Un hôpital peut refuser de vous soignerLes frais à payer ne seront pas négociésVous pouvez vous retrouver en difficulté financièreEn effet, l’assurance santé aux Etats-Unis relève essentiellement du système privé, sauf dans le cas des systèmes MEDICAID (système de santé sponsorisé ou d’assistante médicale à destination des personnes ayant de faibles revenus et dépend de chaque Etat) et MEDICARE (programme fédéral accessible aux personnes retraitées de 65 ans et plus). Le coût de la santé aux Etats-Unis est sept à dix fois plus élevé qu’en France. Les systèmes de couvertures médicales proposés en France permettent, dans la majorité des cas, de disposer d’une couverture à 100 % avec un ticket modérateur (ou “co-insurance” si on se réfère aux termes américains) très peu élevé.C’est pourquoi, s’assurer reste primordial car les dépenses engagées peuvent atteindre des sommes exorbitantes.À quelle assurance expatrié souscrire ?Avant de souscrire une assurance médicale, voici quelques conseils pour faire le meilleur choix. Les clauses à surveiller dans un contrat d'assurance santé américain - Le niveau du "deductible" (ou franchise) : C’est généralement le montant qui devra être pris en charge par vos soins avant même que l’assurance ne commence à vous rembourser ;- Les co-payments : Ce sont également des franchises qui s’appliquent davantage pour les visites médicales, les frais de certains laboratoires ou examens médicaux et prescriptions médicales ;- Le co-insurance, ou « cost sharing » correspond au niveau de remboursement de l’assurance ;- Le « Maximum Out Of Pocket » : il s’agit du montant maximum qui peut vous incomber par an.  Le choix d'une assurance locale ou internationaleLes deux sont possibles mais un calcul minutieux est à réaliser pour trouver la formule la plus rentable. Le choix dépend grandement de vos revenus, de votre situation familiale, de votre temps de résidence aux Etats-Unis ainsi que de la nature de votre visa. Principales différences entre les solutions d’assurances internationales et les solutions d’assurances locales US.Couverture mondiale versus une couverture locale valable uniquement aux USA ou dans certains états des USA pour les contrats d’assurance US.Aucun déductible applicableAucun co-payment ou franchise (uniquement un maximum de remboursement pouvant s’appliquer pour certains types de soins Un niveau de garanties identiques que vous consultiez à l’intérieur du réseau de l'assureur ou pas Choix de votre médecin ou de votre hôpitalLes contrats d’assurance santé ACA (Affordable Care Act) ou Obamacare compliantLes produits d'assurance "Obamacare compliant", peuvent présenter des avantages par rapport aux assurances internationales.Les contrats d'assurance internationaux peuvent en effet exclure les conditions médicales préexistantes, ou appliquer des délais d’attente (ou délai de carence) avant que ne rentrent en vigueur certaines garanties, dont les garanties maternité par exemple.Par ailleurs certaines assurances disposent d’un réseau restreint ce qui peut vous limiter dans le choix de vos médecins.Les obligations d'un employeurDans le cadre du PPACA (Obamacare), le « corporate mandate » est entre en vigueur depuis le 1er janvier 2017 et oblige toute entreprise de plus de 50 salariés à fournir une assurance à tous ses collaborateurs. La CFE Selon votre situation à l'expatriation, vous pourriez également être amené à opter pour la CFE, la Caisse des Français de l’Étranger. Connue pour être la Sécu des Français expatriés, elle vous permet de bénéficier du même taux de remboursement que la Sécurité Sociale en France. Bien entendu, aux USA, alors que les coûts de la médecine peuvent être de 10 fois supérieurs aux coûts de la médecine en France, il est absolument nécessaire d’y greffer une complémentaire santé. Quel est le prix d'une assurance expatrié USA ?Selon l’Etat de résidence, les coûts peuvent varier, mais il faut compter en moyenne aux alentours de $ 500 par mois pour un célibataire et environ $ 1,500 par mois pour une famille. Bien entendu, certaines assurances peuvent se révéler moins chères si l’on place le curseur des déductibles, maximum out of pocket, co-insurance…au maximum.Mais attention, en cas d’hospitalisation la note finale peut s’avérer élevée car le déductible et le co-insurance vont d’abord s’appliquer avant même que votre assurance prenne le relais. Exemple : Pour une hospitalisation de $ 10,000 si votre déductible est de $ 5,000/an et votre co-insurance de 40 %, vous ne serez remboursés que de $ 3,000. Les principaux avantages d'une assurance expatrié sont de pouvoir bénéficier de tarifs négociés et d'un conseil personnalisé. Dans certains pays c'est peut-être obsolète mais, aux États-Unis, où le système est à la fois cher et complexe, les bons conseils valent de l'or.Avec AGORAEXPAT, vous bénéficiez d'un véritable conseil humain délivré par des interlocuteurs spécialisés qui vous aideront à souscrire aux meilleures prestations auxquelles vous avez droit selon votre situation personnelle. Découvrez dès maintenant combien vous pouvez économiser tout en bénéficiant d'une couverture d'assurance de qualité.