Bonjour, ce guide a été publié sur homeis une communauté pour les Frenchy en Israël

Téléchargez et rejoignez la communauté

download from Apple App Store
download from Google Play
ISRAFETE
ISRAFETE a publié un nouveau  guide
Modifié

LA BRITH MILA

Guides
Nécessités
Famille et Enfants
Pregnancy
Religion

Mazal Tov!

Un garçon est né chez vous? Mazal Tov!

Vous êtes sûrement très occupés: il faut s’occuper du nouveau-né, la fatigue est à son comble, la maman doit se reposer, etc…

Malgré tout, il faut également consacrer du temps et de la réfléxion à la cérémonie de la circoncision.

Nous voulions dans cette rubrique vous apporter quelques informations qui nous l’espérons vous soulageront dans les préparatifs et vous aideront à mieux cerner le sujet sous tous ses aspects.

Nous vous souhaitons de voir votre petit grandir dans la joie et qu’il vous apporte tout le bonheur possible.

Où et quand?

Lorsque l’accouchement s’est passé naturellement, la circoncision doit être faite le 8ème jour, même si cela tombe un Chabbath, un jour de fête ou même Yom Kippour.

Dans le compte des 8 jours, on compte le jour de la naissance et celui de la circoncision.

Il faut faire néanmoins attention au fait que dans le judaïsme, le jour commence au coucher du soleil et se termine à la tombée de la nuit du lendemain.

Dans certains cas que nous citons plus bas, la circoncision doit être repoussée au dimanche si le 8ème jour tombe un Chabbath:

Un enfant né par césarienne

Un enfant qui est né sans prépuce (dans ce cas on fera couler une goutte de sang)

Un enfant qui est né environ à l’heure de l’entrée de Chabbath ou environ à l’heure de sortie de Chabbath

L’enfant qui est né d’une femme qui serait en train de se convertir mais qui n’aurait pas terminé les procédures

Un enfant qui pour des raisons médicales ne peut pas être circoncis le 8ème jour.

Il est interdit de repousser une circoncision sauf pour des raisons médicales qui sont:

Enfant né prématurément

Poids spécialement léger à la naissance

Enfant qui a la jaunisse

Dans tout cas où la température ou la santé de l’enfant seraient anormales.

Dans tous ces cas de figure, seul un médecin compétent pourra ordonner de repousser la circoncision, et ce de plusieurs mois s’il le faut.

Si la circoncision doit être faite plus de 6 mois après la naissance, le Rabbinat impose la présence d’un médecin à côté du Mohel.

Si la circoncision tombe un jour de jeûne ou de deuil, la circoncision doit être effectuée normalement, mais on ne servira pas à manger aux invités et on ne mettra pas de musique.

Fixer l’heure et l’endroit

On peut fixer la circoncision à toute heure de la journée, pourvu qu’il ne fasse pas nuit.

L’idéal est de faire la circoncision le matin.

On peut faire la circoncision dans tout endroit: salle de fêtes, à la maison ou à la Synagogue.

Si la circoncision tombe pendant l’hiver, bien vérifier que l’endroit où se déroulera la cérémonie est bien chauffé.

Vérifier également qu’il y a une chaise spéciale (la chaise d’Eliahou Hanavi), ou sinon en apporter une spécialement.

Qu’apporter?

Ne pas oublier d’apporter avec soi le jour de la circoncision:

Un coussin pour transporter le bébé

2 Talith, un pour le père du bébé et un pour le parrain

Des Kippoth

Une bouteille de vin et un verre de Kiddoush

Des herbes aromatiques ou des clous de girofle

Le matériel médical préconisé par le Mohel

Un sac avec les affaires du bébé

Déroulement de la cérémonie

Le père du bébé, le parrain et le Mohel mettent le Talith et se tiennent autour de la chaise d’Eliahou Hanavi.

La mère amène alors le bébé sur un coussin et le donne éventuellement à d’autres personnes qui doivent être honorées pour l’amener progressivement et le donner au père, qui le donnera ensuite au parrain qui est déjà assis sur la chaise.

Le Mohel commence à déshabiller le bébé, procède aux derniers préparatifs et la circoncision commence.

La circoncision est composée de plusieurs étapes:


  • Le Mohel coupe la peau du prépuce
  • Le Mohel retrousse la peau qui reste vers l’extérieur
  • Le Mohel fait sortir le sang en aspirant à l’aide d’une pipette stérile

Ces étapes ne prennent que quelques instants et sont accompagnées par des bénédictions qui sont récitées par le père et le Mohel.

Après la circoncision

Après la circoncision, il y a certaines recommandations à suivre pour aider à la cicatrisation et pour soulager les douleurs du bébé:

1) Le changement de couche :

– Il est conseillé de mettre pendant quelques jours 2 couches au bébé afin de lui bloquer les jambes

– Le premier jour, il faut changer le bébé toutes les trois heures

– Quand on essuie le bébé, on le fait vers le bas en faisant attention de ne pas toucher l’endroit de la circoncision

– Faire très attention au moment du nettoyage du nombril avec de l’alcool de ne pas toucher l’endroit de la circoncision

2) Le nettoyage :

– Le premier jour au moins, éviter de laver la plaie avec de l’eau et ne laver qu’autour avec des lingettes ou du coton humide

– A partir du 2ème jour, on peut si on le désire laver le bébé en lui donnant un bain, même avec du savon pour bébé, en faisant attention de ne pas frotter l’endroit de la plaie.

3) Le pansement :

– Certains Mohalim utilisent une sorte de pansement qu’ils viennent enlever eux-même après la circoncision, certains autres utilisent une sorte de pansement qui tombe tout seul

4) La désinfection :

– Certains Mohalim conseillent d’utiliser de l’huile pour bébé (huile neuve) afin d’éviter durant les premiers jours que la couche ne se colle ? la plaie. Si cela arrive, il faut faire couler de l’eau jusqu’à ce que la couche se décolle

– Certains autres conseillent d’étaler de la crème désinfectante et anti-douleur (crème neuve) autour de la plaie pendant une semaine

– Il est conseillé de nettoyer l’endroit de la circoncision après un jour et pendant une semaine avec du savon liquide antiseptique, et avec de l’eau

5) Les douleurs :

– Pour la plupart des bébés, il n’est pas nécessaire d’administrer de calmants supplémentaires après la circoncision.

– Si un bébé pleure vraiment énormément, les médecins préconisent généralement des calmants en sirop ou en gouttes

– Il est obligatoire de demander l’avis du médecin concernant l’administration de calmants à un bébé

Les symptômes

1) Les symptômes normaux qui ne doivent pas inquiéter :

– Pendant la convalescence s’amasse sur le sexe du bébé une sécrétion jaune-blanche. Ce n’est pas du pus et cela ne part pas en lavant l’endroit. Cela disparaît tout seul après deux semaines environ

– Les petites taches de sang sur la couche pendant la première semaine

– Il est possible que le sexe soit gonflé en dessous de la couronne et cela disparaît avec le temps. La couleur de la couronne peut virer au bordeaux-bleu et elle redeviendra rose avec le temps

2) Les symptômes qui doivent inquiéter et qui nécessitent une surveillance médicale :

– Daprès les consignes du Rabbinat, le Mohel est dans l’obligation de rester au moins 30 mn après la circoncision afin de surveiller le bébé, de vérifier que le saignement s’est arrêté et que les pansements ne sont pas trop serrés.

– Les parents doivent être vigilants et surveiller le comportement de l’enfant pour déceler une éventuelle anomalie

– Les parents doivent surveiller que l’enfant arrive à uriner. S’il n’a pas uriné pendant 4 heures, il faut contacter le Mohel

– S’il y a un saignement conséquent, si le bébé a une température de plus de 38 degrés, s’il est pâle, s’il est trop endormi ou trop bruyant, il faut l’amener sans attendre aux urgences.

Ran Harnevo
Victoria Sebban
2Enregistré
Commentaire
47