Bonjour, ce guide a été publié sur homeis une communauté pour les Frenchy en Israël

Téléchargez et rejoignez la communauté

download from Apple App Store
download from Google Play
Maître David Lesgold Avocat
Maître David Lesgold Avocat a publié un nouveau  guide
Modifié

Comment bien s’assurer lorsque l’on est un professionnel indépendant en Israël ?

Guides
Juridique et Finance
Insurance

Si vous exercez une profession libérale ,la couverture sociale en Israël en cas de maladie/incapacité de travailler/grave accident est un sujet sensible.

Il existe 3 niveaux de couverture :

  • La sécurité sociale ( bituah leumi)

Celle-ci couvre 75% du salaire brut en cas d’accident du travail ,durant les 3 premiers mois d’invalidité totale. Par la suite ,il est possible de percevoir une pension mensuelle en fonction du degré du handicap , même si la victime réintègre son activité professionnelle. Il est à noter que toutes les pensions sont calculées en fonction du montant des revenus dans les mois précédents l’accident.Si le handicap est grave, il est possible de percevoir une pension supplémentaire. Le montant des revenus servant de base au calcul des pensions est dépendant des prélèvements (mikdamot) perçus par la sécurité sociale dans la période précédent l’accident .Il est donc recommandé de payer des prélèvements élevés qui vous assureront une pension conséquente. De plus il convient de savoir que suite à un accident du travail , il est impossible de modifier le montant des prélèvements payés afin d’augmenter la pension. A l’inverse ,les pensions octroyées en c as de maladie/incapacité de travail ne résultant pas de l’activité professionnelle ,se limitent à quelques milliers de shekels ( sans tenir compte de la privation de gains suite à la maladie).Ces pensions limitées ne permettent pas de subvenir aux besoins élémentaires d’une famille ,ce qui justifie le paragraphe suivant.

  • Les polices d’assurance privées

A l’inverse des salariés qui peuvent bénéficier d’une assurance maladie privée par l’intermédiaire de leur employeur ,les professions libérales sont obligées de veiller à leur avenir par leurs propres moyens ( ceci est également vrai en ce qui concerne les assurances retraites). L’expérience de la vie témoigne que très souvent ce sujet est méconnu ou relégué au second plan durant de longues années où tous les efforts sont consacrés à monter son affaire .Il convient de savoir qu’il est presque impossible de souscrire à une telle assurance une fois décelé le moindre problème de santé. De plus ,il est impératif de souscrire à des assurances privées complémentaires qui en général permettent d’obtenir une couverture supplémentaire en cas d’incapacité ,totale ou partielle ,de travailler.Les pensions payées dépendent des cotisations.Le cout de la vie et le budget familial ne permettent pas toujours de payer ces cotisations mais face à un problème sérieux de santé ,il s’agit de la seule solution. Par ailleurs, il est conseillé de souscrire à une assurance vie et d’examiner les sommes attribuées lors du décès.

  • Action en justice

L’action en justice génère souvent une rentrée d’argent lors d’un problème de santé. Cela se vérifie pour 100% des accidents de la route. En ce qui concerne les accidents du travail/les accidents sur la voie publique et les négligences médicales, il convient d’examiner attentivement les faits qui peuvent donner lieu à une action en justice et donc de permettre de percevoir des indemnités élevées. Les sommes perçues dans ce cadre sont cumulatives avec celles payées par les assurances privées (paragraphe 2 ci-dessus).

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations: 

Maître David Lesgold: 054-7705921 ou 02-6231268

Email: david@rofs.co.il








Karine Hadad
Carla Benhamou
2Enregistré
Commentaire
474