Homeis
Recherches populaires
Avocats
Babysitters
Psychologues
Vie nocturne
Fitness
Les courses
Éducation
Corona
LE YOONIR

LE YOONIR

0.0( critiques)
LE YOONIR Je m'appelle Roger GUÈYE, de mon prénom africain "Ndoffé." Je suis dans le métier de la finance, ce qui ne ressemble aucunement à ma passion de la poésie. Depuis mars 2020, j'anime ce blog intitulé "Arbres nus, Racines défendues" "LE YOONIR"tiré de mon oeuvre poétique en cours. Ce blog a pour but de vous partager mon amour pour l'Afrique et de son histoire à travers des poésies, des films mais aussi des vidéos. Qui vont non seulement vous permettre de voyager en Afrique à travers des contenus et des réflexions, grâce à ses histoires, ses cultures, ses croyances et ses références. Ce blog est aussi pour moi un retour à la source, aux origines. De réfléchir sur des sujets et des questionnements qui ont déstabilisés les conditions déplorables de l'Afrique, mais aussi d'apporter des solutions pour son évolution. J'ai expressément créé ce blog pour un réveil conscient de la jeunesse africaine. Une nation sans une jeunesse dynamique et debout ne peut semer de belles récoltes. Une Afrique aux Africains. ​Le YOONIR symbolise pour moi chaque jeune africain, des étoiles brillantes et fortes. Des étoiles en pleine croissance de vie, d'un courage ambitieux et audacieux. D'une jeunesse, debout et prête à élever l'Afrique, prête à se reconstruire. Que nos ancêtres qui ont péri dans la lutte, nous soufflent de leur énergie, activant nos âmes d'un désir de s'unir, de s'aimer et de s'élever ensemble. Le temple de la poésie. Ici, s'inventent des mots. Ici, prend vie la pensée. Explorer, partager et percevoir la vie sur d'autres inclinations. Le sanctuaire de mon esprit. Des mots cherchant des affinités en d'autres vies, d'autres épisodes. Épousant la quête ardue du savoir, et l'harmonie de la vie. Comme des souvenirs, s'ouvrant dans le tombeau ou l'homme embrasse les fleurs de la renaissance. Comme des fenêtres enjôlées de lumière. Des mots s'adonnant à leur fragilité. Des mots de combat, qui tombent et se soulèvent pour rayonner l'âme des dieux. Malgré les joies consommées, les rires assassins une seule plume fait glisser l'encre de ces mots : l'Espoir. Je me suis construit une vie, dont l'humilité m'a rendu poétique en révoquant la splendeur de mes ancêtres. Dans un monde qui s'enivre de lumière. Ma plume, est l'étendard de ma pensée et le pilastre de mes mots. Nous allons partager l'amour de l'écriture, l'amour de la poésie. BONNE LECTURE
1 abonné
Activité récente
Avis